Campagne de financement -- Printemps 2014

La campagne de financement pour le printemps 2014 est maintenant en cours (tout sur cette campagne).

 

Campagne Québec-Vie est une présence, un rappel incessant aux médias et aux politiciens qu’ils ne peuvent se laver les mains impunément des enfants à naître avortés ou des vieillards visés par l'euthanasie. 

Notre but : 5000 $ -- Votre don est essentiel, donnez aujourd'hui.


 

CQV Accueil
Les dernières nouvelles et les plus récents billets

 

Lettre d'un médecin dans le Journal de Montréal, déçu par l'annonce de Philippe Couillard sur l'euthanasie

Sur le site du  Journal de Montréal du 10 avril 2014 :

(L'euthanasie instaurera le doute dans la relation médecin-patient)

(Photo : pixabay sans copyright, licence cco)

 

Je veux exprimer ma grande déception après avoir lu dans votre journal que M. Couillard déposerait le projet de loi sur «l’aide à mourir» le plus tôt possible. Étant donné qu’il avait montré des inquiétudes quant à ce projet de loi lorsqu’il était dans l’opposition, j’espérais qu’il oublierait ce projet de loi annoncé par le Parti québécois qui avait le don, selon moi, de mettre à l’avant de faux problèmes ou de fausses solutions.

Ce projet de loi n’est-il pas un détournement, en effet, des véritables besoins qui sont une amélioration des soins palliatifs et une meilleure formation des étudiants en médecine sur le soulagement de la douleur? N’oublions pas que plus de 80 % des médecins actifs en soins palliatifs sont contre ce projet de loi qui va changer le rapport médecin-patient en introduisant un doute dans l’esprit du patient: est-ce que mon médecin pense que je dois vivre ou mourir?... Et, un peu de la même manière: est-ce que ma parenté, mes proches n’en ont déjà pas assez de venir me voir à l’hôpital tous les jours... Ne suis-je pas un fardeau pour eux?...

Voilà, entre autres, ce qui risque de changer dans nos hôpitaux et dans notre société, une insécurité grandissante des malades et une déshumanisation des soins.

Michelle Bergeron, médecin

L'Union Européenne tente d'imposer l'homosexualisme à l'Afrique

Sur le site de C-Fam du 3 avril 2014 (via le Salon Beige):

(Photo : wikimédia sans copyright)

 

 

 

 

NEW YORK, 3 avril (C-FAM) Les pressions que l’Union européenne exerce sur les pays africains pour qu’ils changent leurs législations sur l’homosexualité ont provoqué des résistances qui pourraient avoir des conséquences négatives sur la réunion entre les dirigeants des deux continents.

Les gouvernants européens ont essayé d’apaiser les dirigeants africains en prévision du sommet U.E.-Afrique de cette semaine, qui aura lieu à Bruxelles. Le but du sommet est de trouver des solutions à une série de problèmes sur lesquels les deux continents travaillent ensemble. L’homosexualité en fait partie.

Les gouvernements africains ont réagi de manière très négative à la résolution passée par le Parlement européen la semaine dernière. La résolution menace les pays africains de sanctions économiques si ils continuent à pénaliser les relations sexuelles homosexuelles.

(...)

Les africains ont répondu rapidement.

Toute société a un droit humain de défendre sa culture et ses traditions, et à « définir ses propres valeurs et normes » par le biais de leurs institutions démocratiques », affirmaient quelques jours plus tard les pays africains dans une déclaration.

Cette déclaration cinglante demande aux pays riches d’arrêter d’imposer des conditions à l’aide au développement susceptibles de causer du contentieux, comme par exemple la question de l’homosexualité. Elle a été envoyée aux gouvernements européens et africains, et à leurs institutions politiques.

(...)

Les garderies à 7$, chères pour la société, néfastes pour les enfants et leur famille


Photo: Wikipedia

Par Thaddeus Baklinski, traduction et adaptation de Campagne Québec-Vie

BLAINVILLE, Québec, le 26 Mars 2014 (LifeSiteNews.com) – Pendant la toute récente campagne électorale, Pauline Marois a fait un arrêt dans une garderie en banlieue de Montréal, et elle a de nouveau promis une place de garderie subventionnée par le gouvernement pour chaque enfant du Québec en 2017.

Mme Marois n’a pas été réélue, mais si le nouveau gouvernement réalisait ce projet, cela ajouterait 261 millions de dollars par an au coût annuel de 2 milliards de dollars de l’actuel système public de garderies. Les nouvelles places porteraient le total des places subventionnées à travers le Québec à 250 000.

(…) Or, des études ont montré que la garderie non seulement n'améliore pas les résultats scolaires de l'enfant, mais que de mettre de jeunes enfants dans cet environnement a des conséquences étonnamment négatives.

Un professeur d'économie de l'Université du Québec qui a mené des recherches entre 1994 et 2006 sur les services offerts aux enfants de moins de 5 ans au Québec, et qui les a comparés avec ceux offerts aux enfants du même groupe d'âge à travers le Canada, a trouvé un « grave problème de qualité ».

Le président de la commission de contrôle de l'euthanasie en Belgique poursuivi pour n'avoir pas respecté les « balises »...

Sur le site de sudinfo.be du 8 avril 2014 :

(Colombo aurait pu avoir une dernière petite question : « Alors, vous dites que c'est vous qui avez euthanasié la patiente, rédigé le rapport d'inspection et remis ce rapport à la commission de contrôle que vous présidez?)

(Photo : Wikimédia sans copyright)

 

Le fils d’une femme souffrant d’une dépression chronique a porté plainte mardi au parquet de Bruxelles contre le praticien, Wim Distelmans, qui a procédé à l’euthanasie de sa mère. (...)

«De sérieux indices prouvent que la loi n’a pas été correctement appliquée dans le traitement de la demande d’euthanasie de la patiente», déclare mercredi l’avocat du plaignant. (...)

La plainte concerne le professeur Wim Distelmans, président de la commission de contrôle de l’euthanasie en Belgique.

Aucun des enfants n'avait été averti de la procédure visant à euthanasier leur mère. Et comment ne pas applaudir devant la rigueur de la procédure belge! Ici, la personne qui euthanasie le patient est la même qui rédige le rapport de contrôle établissant que les conditions ont été respectées. Et ce rapport est remis à la commission de contrôle de l'euthanasie présidée par la personne qui a euthanasié le patient et rédigé le rapport !

L'inspecteur Colombo en serait demeuré sans voix ! Et l'ancienne Ministre Hivon se serait pâmée d'admiration devant la rigueur des balises belges qu'elle a prises pour  modèle dans la rédaction de son projet de loi 52 (euthanasie) !

Très bonne nouvelle : la clinique Morgentaler du Nouveau-Brunswick songe à fermer ses portes!

Sur le site de Radio-Canada du 9 avril 2014 :

(L'avorteur Henri Morgentaler a participé à l'élimination de dizaines de milliers d'enfants.)

(Photo : HenryMorgentaler.jpg: Flickr user rabbleradio, licence creative commons)

 

 

La direction refuse de confirmer la nouvelle, mais convie les médias jeudi à une « annonce importante en ce qui concerne les services d'avortements au Nouveau-Brunswick ».

La clinique Morgentaler de Fredericton est ouverte depuis une vingtaine d'années dans la capitale néo-brunswickoise. Elle effectue en moyenne 500 interruptions de grossesse par an. (...)

Le coût d'un avortement à cette clinique est 500 $ à 700 $, non remboursable par l'État. Il faut continuer à dire NON au financement public de l'avortement !

Le député Stephen Woodworth dépose une nouvelle motion

Sur le site du journal Le Devoir du 9 avril 2014 :

(Photo : wikimédia sans copyright)

 

 

 

 

La motion du député conservateur Stephen Woodworth demandant que toutes les lois canadiennes soient interprétées de manière à reconnaître « la valeur égale et la dignité » de tout être humain sera mise aux voix ce jeudi. (...)

Voilà qui mettra les pendules à l'heure! Qui osera avouer qu'il fait de la discrimination en considérant les enfants à naître, indéniablement des êtres humains, comme n'ayant pas le droit d'avoir une valeur égale et une dignité égale à celle de tout autre être humain?

En Caroline du Nord, une soeur fait scandale en affirmant la doctrine de l'Église sur l'homosexualité, dans une école catholique

Sur le blog d'Yves Daoudal du 8 avril 2014 :

(Charlotte Catholic High School)

 

 

 

Une religieuse dominicaine, maître-assistant de théologie à l’université Saint-Thomas d’Aquin (Aquinas College) de Nashville, a « scandalisé » les élèves d’un lycée de Caroline du Nord, comme dit la presse locale, en faisant « des réflexions anti-homosexuelles ».

Invitée à parler lors d’une assemblée d’élèves du lycée catholique de Charlotte, le 21 mars, sœur Jane Dominic Laurel, selon les élèves cités par le journal, « a critiqué les gays et les lesbiennes, en plus d’avoir fait des remarques subversives (sic) à propos des parents isolés ou divorcés ». (...)

Une pétition a été lancée pour défendre la religieuse, et surtout la doctrine de l’Eglise sur ces sujets.

L'absence d'éducation chrétienne que l'on retrouve dans la majorité des diocèses américains fait que même les parents catholiques ne connaissent rien des arguments philosophiques qui visent à protéger les familles et les enfants de la « dictature homosexualiste», ce discours intolérant qui ne permet aucune critique de l'homosexualité.

437 enfants à naître sauvés aux 40 Jours pour la Vie!

Sur le site de Riposte Catholique du 7 avril 2014 :

 

(Photo : Pro-Life Waco sur flickr.com, licence creative commons)

 

 

 

C’est la bonne nouvelle du jour ! Au trentième-troisième jour de la campagne de Carême, lancée Mercredi des Cendres, 437 enfants à naître ont déjà été sauvés de l’avortement grâce à la présence paisible et priante des vigiles devant 253 avortoirs, grâce aux “conseillers de trottoirs” qui proposent aux mamans qui envisagent l’avortement des solutions concrètes pour qu’elles y renoncent, grâce aux jeûneurs, et grâce, aussi, aux “prières de l’arrière” de ceux qui, sans participer sur place aux vigiles, prient aux intentions des 40 Days for Life. (...)

La vigile se terminera dimanche. Plus que quelques pour vivre cette expérience de prières pour les enfants à naître et leur maman. N'hésitez pas à venir nous rejoindre!

L'Alberta refuse l'obligation d'avoir des organisme d'alliance gay-hérosexuel dans ses écoles

Sur le site de Radio-Canada du 8 avril 2014 :

(Drapeau de l'Alberta)

(Photo :  e r j k p r u n c z y k sur flickr.com, licence creative commons)

L'Assembée législative albertaine a défait lundi une motion qui aurait rendu obligatoire les alliances gais-hétérosexuels dans les écoles où des élèves le souhaitaient. (...)

Une très bonne décision pour combattre la tentative de présenter comme équivalent l'homosexualité et l'hétérosexualité.

Une marche pour la Vie au Pérou a réuni près de 300 000 personnes!

Sur le site de Média Presse du 25 mars 2014 :

Pour la troisième année, Lima a accueilli la grande Marche pour la vie et cette année, les Péruviens sont entrés dans l’histoire en réalisant probablement la plus grande manifestation pro-vie de l’histoire de l’Amérique latine avec la participation de 150.000 à 300.000 personnes. (...)

Au contraire de ce qui se passe en Europe et même en Espagne, où les évêques ne se font plus voir en public dans des manifestations depuis 2005, le cardinal de Lima est monté sur le podium pour parler à la foule immense et a encouragé à respecter la vie : « Le Pérou dit oui à la vie et non à l’avortement » a dit le cardinal

Le combat est partout et constant. Les Péruviens nous montrent la voie à suivre pour notre prochaine Marche pour la Vie, dans un mois à Ottawa!

Venez à la Marche pour la vie

Non au financement de l'avortement


Suivre ce lien pour en savoir plus sur notre campagne de définancement de l'avortement au Québec.

Nouvelles CQV

Aidez à bâtir une culture de vie

Suivez-nous sur...