La Virginie exige une échographie préalable à l'avortement sur son territoire

Une excellente initiative de certains États américains consiste à présenter à la femme enceinte une échographie qui lui fera prendre conscience que les avorteurs, présentant l'enfant à naître comme un amas de cellules, mentent assurément. Espérons que cette pratique se généralise et surtout, que l'on utilise la technologie en 3D. Toujours du site genethique.org du 28 février 2012:

 

 Le 28 février 2011, le Sénat de l’Etat américain de Virginie a approuvé de justesse une version modifiée d’une proposition de loi controversée exigeant une échographie préalable pour les femmes souhaitant avorter. Après un débat long et houleux entre les sénateurs, la proposition de loi a été votée à 21 voix contre 19.
Ce vote est intervenu une semaine après que le gouverneur Robert F Mc Donnell ait demandé au législateur de réviser la proposition de loi suite à une manifestation de protestation ayant rassemblé 1000 personnes. Le projet de loi initial imposait aux femmes voulant recourir à l’avortement, une échographie transvaginale.

"Le but de ce projet de loi est de s'assurer que les mères ont le maximum d’informations quant à l'âge gestationnel et le développement physique avant de prendre une décision quant à l'avortement", a déclaré lors du débat le sénateur Stephen H. Martin.
Le projet de loi adopté a été amendé par le Sénat de façon à exclure de cette loi les femmes ayant signalé aux agences appliquant la loi qu’elles ont été victimes de viol ou d’inceste. Toutefois, la loi n’exempte pas les femmes qui savent que leurs bébés pourraient souffrir de malformations.

7 autres Etats américains ont voté des lois similaires.

Adresse URL pour retracer cet article:
http://www.cqv.qc.ca/fr/trackback/1950

Non au financement de l'avortement


Suivre ce lien pour en savoir plus sur notre campagne de définancement de l'avortement au Québec.

Nouvelles CQV

Aidez à bâtir une culture de vie

Suivez-nous sur...