Réseau pédophile au gouvernement britannique...

Sur le site Le Salon Beige du 7 juillet 2014 :

(Theresa May, ministre de l'intérieur)

(Photo : ukhomeoffice sur flickr.com, licence creative commons)

 

En 2012, un élu travailliste avait dénoncé l'existence d'un réseau pédophile mêlant des députés et des membres du gouvernement, des années 70 à 90. Ces allégations ont rebondi après la révélation de la disparition au ministère de l'Intérieur d'une centaine de dossiers sur ce sujet.

(...)

David Cameron a promis une investigation administrative mais la pression est telle que le ministre de l'intérieur actuel Theresa May devrait annoncer ce lundi aux Communes une vaste enquête sur les défaillances dans la prévention ou la poursuite de la pédophilie dans les institutions britanniques (Etat, hôpitaux, BBC...).

Reste à savoir si la Reine d'Angleterre ira rencontrer les victimes d'abus sexuels pour s'excuser des actes commis par des membres de son Gouvernement.

Pas d'éditoriaux et de chroniques sur le sujet au Québec. Il se trouve que les membres du Parlement britanniques ne sont pas des religieux, ce qui explique le peu d'intérêt pour ces nouvelles de la gent journalistique québécoise...

« Une étude fait le lien entre contraceptifs oraux et faible réserve ovarienne »

Sur le site de genethique.org du 4 juillet 2014 :

(Photo : University of Copenhagen sur wikipédia sans copyright)

(...)L'étude a été réalisée auprès de 833 femmes ayant consulté la clinique de l'université de Copenhague. Dirigée par Kathrine Petersen et ses collègue de cette même université, l'étude révèle que "les volumes moyens des ovaires des femmes sous contraception orale (près de 30% du groupe) étaient significativement plus réduits que ceux des patientes employant d'autres moyens de contraception". Selon les groupes, ces volumes étaient de 29 à 52% plus petits, "avec une réduction plus prononcée chez les femmes de 19 à 30 ans". (...) 

Un autre effet secondaire à ajouter à l'utilisation de la pilule contraceptive...

Elle survit à une fausse couche de son jumeau et à son avortement médicamenteux!

À lire sur le site de yahoo.fr du 7 juillet 2014 :

(Photo : cytotec_canadian sur wikipédia.org, licence creative commons)

 

 

 

(...)

«La fausse couche et l’avortement ont été un cauchemar. Les dix jours entre les deux ont été vraiment terribles», affirme-t-elle.


«Mais lorsque j’ai vu ce petit battement de coeur, je me suis dit que ce ne pouvait pas être vrai, je ne voulais pas cultiver de faux espoirs, mais les médecins eux-mêmes n’en revenaient pas. C’était une sensation extraordinaire.»

(...)

Le Blog de Jeanne Smits du 7 juillet apporte cette information :

(...)C’est alors que se produit le miracle. Un dernier scan de contrôle permet au médecin de déceler ce qu’il ne se serait jamais attendu à voir. Incrédule, il part chercher un collègue plus expérimenté. « Vous n’allez pas le croire : il y a un battement de cœur », dit-il enfin à la maman, ivre de bonheur cette fois.  Michelle, enceinte de jumeaux, avait bien perdu l’un des enfants. Mais l’autre, inexplicablement, a survécu à tout. Et a probablement été caché, lors des échographies au moment de la fausse couche, par le sang et les caillots qui ont créé une « ombre », ont expliqué les médecins. Ils ne s’expliquent pas que le deuxième bébé n’ait pas été vu d’emblée, ni qu’il ait survécu au mifepristone…

Ce petit battement de cœur a été accueilli dans la joie. Megan est née le 25 février, à près de 3 kg, elle est parfaitement normale.

« Elle est notre petit miracle », assure Michelle. « Nous avons toujours été une famille forte, mais cette histoire nous a rendus plus forts encore. Je n’aurais pas pu traverser cette épreuve sans mon mari et mes deux enfants. Cela a été incroyablement difficile, mais aujourd’hui nous avons une petite fille précieuse et en pleine santé. »

Michel Foucault, Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre, Bernard Kouchner, Catherine Millet : ils ont déjà défendu la pédophilie

Il est nécessaire de se rappeler le manque de jugement, qui peut se reproduire, des intellectuels des années 1970. Sur le site de Wikipédia, cet article sur l'apologie de la pédophilie nous rappelle ces terribles anecdotes : 

(Bernard Kouchner est maintenant l'apologète de l'euthanasie)

(Photo : World Economic Forum sur flickr.com , licence creative commons)

Selon les termes de l'historienne Anne-Claude Ambroise-Rendu, le discours selon lequel « les enfants ont aussi droit à la sexualité » trouve à l'époque une niche « à l’ombre des mouvement alternatifs, de l’antipsychiatrie et du militantisme homosexuel. Du Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR) créé en mars 1971, au magazine Le Gai Pied lancé en février 1979, tous réclament, avec Michel Foucault, la reconnaissance des « sexualités périphériques ». » En 1975, Daniel Cohn-Bendit publie Le Grand bazar dans lequel un chapitre, « Little big men », est consacré à la « sexualité des enfants ». En 1976, René Schérer et Guy Hocquenghem dirigent un numéro de la revue Recherches sur l'enfance et l'éducation, « soutenu notamment par Michel Foucault et François Châtelet [et qui] marque sans doute l'apogée de ce type de discours » intellectuel sur la pédophilie et l'hébéphilie. En avril 1978, invité avec Guy Hocquenghem de l'émission Dialogues sur France Culture, Michel Foucault dénonce le cadre juridique qui « vise à protéger les enfants en les confiant au savoir psychanalytique », à nier l'existence de leur désir sexuel et à postuler la sexualité avec les adultes comme dangereuse pour eux.

Le Monde et Libération, journaux orientés à gauche, contribuent à la diffusion de ces idées, en publiant des pétitions liées au sujet, des lettres, ou des interviews de pédophiles rapportant leur expérience. Des pétitions contre la majorité sexuelle sont publiées en France. La plus célèbre, publiée dans Le Monde du 26 janvier 1977, et relayée également par Libération, concerne « l'affaire de Versailles » : trois hommes ont alors comparu devant la cour d'assises de Versailles pour « attentats à la pudeur sans violence sur mineurs de 15 ans », ce qui à l'époque était qualifié comme un crime, et pour avoir pris en photo leurs « partenaires ». Leurs trois ans de détention préventive suscitent une pétition de soutien, signée par diverses personnalités publiques : le texte affirme que les enfants n'ont subi « aucune violence », et qu'ils étaient « consentants », ajoutant en outre « Si une fille de 13 ans a droit à la pilule, c'est pour quoi faire ? » et « trois ans pour des baisers et des caresses, ça suffit ». Parmi les signataires figurent Louis Aragon, Francis Ponge, Roland Barthes, Simone de Beauvoir, Gilles Deleuze, André Glucksmann, Guy Hocquenghem, Bernard Kouchner, Jack Lang, Gabriel Matzneff, Catherine Millet, Jean-Paul Sartre, René Schérer et Philippe Sollers (...)

Aucune époque n'est plus épargnée qu'une autre et les pires crimes du passé peuvent être dépassés, par l'élite intellectuelle et médiatique même de notre monde contemporain...

Des vidéos à voir sur la tentative de perversion mondiale des enfants, à partir des travaux du pédophile pervers Kinsey

Sur la théorie du genre, on nous envoie ces informations, très intéressantes, dont cette entrevue sur le rapport Kinsey, et son fondateur, pervers pédophile et mentor de l'ONU :

« Cette historienne, Marion Sigaut, est vraiment crédible et très bien informée...

http://www.youtube.com/watch?v=TEQd6b5z3V4

Vidéo de Marion Sigaut à diffuser À TOUS  (environ 20 minutes)

https://www.youtube.com/watch?v=dCghT14kTdc

Analyse très poussée de la théorie du genre (gender) par un docteur en psychologie... (29 minutes)...

Ceux et celles qui savent lirent entre les lignes comprendront que cette vidéo est la clef pour comprendre ce qui se passe... J'insiste, TOUS devraient voir cette vidéo...

https://www.youtube.com/watch?v=0l8dB-hPuc8

Autre vidéo de Marion Sigaut...  (20 minutes)

https://www.youtube.com/watch?v=LE6dOQXFUgo

Multi reportage (15 minutes)...

Note: nous vous invitons à regarder d'autres vidéos sur YouTube en tapant le nom "Marion Sigaut" dans la barre de recherche. On découvre dans ces vidéos des précisions remarquables au sujet de l'Histoire...

ATTENTION DOSSIER PRIORITAIRE

Dès septembre 2014, on tentera de "reprogrammer" les enfants du Québec en cherchant à nier leur corporalité sexuée par l'implantation d'une idéologie dénuée de bases scientifiques...  Vous devez savoir que la "théorie du genre" (gender) a été expérimentée aux USA (voir les sites Internet plus bas) par le docteur psychologue John Money, qui a utilisé un bébé de 22 mois (et par la suite, pendant près de deux décennies) comme cobaye pour tenter de valider sa "théorie", soit que : l'identité sexuelle est une construction sociale. Cette idéologie cherche à nier la réalité biologique de l'humain sexué. En somme, cette idéologie de ce psychologue véritable apprenti-sorcier est le précurseur de la théorie du genre. Le résultat de cette expérimentation barbare a été le suicide de son cobaye, David Reimer.

En décembre 2013, l'OMS a ordonné à tous les ministères de l'Éducation du monde (dont celui du Québec) de procéder dès cet automne (2014) à l'implantation de l'idéologie "gender" dans toutes les écoles (comme vous avez pu le voir dans la première vidéo, la Croatie, avec raison, applique les freins d'urgence).

Il vous faut savoir que cette idéologie induit le jeune dans une grande confusion qui tôt ou tard mène à la dépression, à la révolte, et dans quelques cas au suicide. En fait, cette idéologie imposée du GENDER s'apparente à l'intimidation scolaire que le lobby gai dénoncait, avec raison, depuis près de 20 ans. Sauf que maintenant cette intimidation violente se fera contre ceux qui ne partagent pas (de gré ou de force) l'idéologie gender que l'on a imposée aux personnes LGBT. La différence maintenant est qu'on applique cette intimidation de manière étatique, politique et autoritaire (contre les jeunes, les enseignants encore lucides, et les parents) ce qui amène les jeunes et les familles dans la confusion face à l'identité sexuée. On parle alors de négation de l'identité biologique. Le docteur en psychologie Yann Carrière parle même de destruction de l'identité de la personne !

Nous avons obtenu l'information comme quoi cette implantation idéologique devra se faire subtilement par la modification des manuels scolaires, et en incrémentant année après année la puissance de l'idéologie par des propos et des images toujours plus perturbantes. D'ailleurs au Québec on va tenter, d'ici 2017, de rendre les garderies obligatoires pour tous dès le sevrage (On peut facilement imaginer qu'avec cette imposition nous verrons des enfants sevrés à l'âge de 5 ans). Dans les faits, on commence avec les petits de 4 ans (cela est déjà un fait pour la plupart des Québécois qui gagnent moins de 60 000$ par an depuis la loi Marois). Bref, il s'agit de rien de moins ni rien de plus qu'un lavage de cerveau que l'on va imposer à la jeunesse et cela sans le consentement éclairé des parents !   

http://theoriedugenre.fr/?ABCD-egalite-rapport-sur-les

http://www.theoriedugenre.fr/?Aidez-nous-a-financer-un

http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Reimer »

 

Non au financement de l'avortement


Suivre ce lien pour en savoir plus sur notre campagne de définancement de l'avortement au Québec.

Nouvelles CQV

Aidez à bâtir une culture de vie

Suivez-nous sur...