Les Espagnols manifestent contre leur gouvernement qui renie sa promesse de protéger les enfants à naître

Sur le blog de Jeanne Smits du 22 septembre 2014 :

Des milliers d'Espagnols ont participé à Madrid à la 5e marche pour la vie, alors que le gouvernement Rajoy est en train de revenir sur sa promesse de modifier la loi sur l'avortement qui a fait de « l'interruption volontaire de la grossesse » un « droit » pour les femmes pendant les 12 premières semaines de gestation.

(...)

Tout en continuant de réclamer ouvertement la fin de l'avortement légal, avec le slogan « avortement zéro », le mouvement Derecho à Vivir (droit de vivre) met Rajoy devant ses responsabilités en exigeant qu'il n'abandonne pas sa loi de restriction de l'avortement – pour des raisons électorales qui plus est.

Voici un reportage en espagnol sur les manifestations :

 

Pour une culture de vie en congé pour cette semaine

Une blessure à une main me fait prendre une semaine de repos. Je reviendrai au poste le 22 septembre. Merci de votre compréhension.

 

40 Jours pour la vie - Soirée d'envoi

Les Ami(e)s de la vie,

Vous êtes tous et toutes invités à vous joindre à nous pour inaugurer notre 12e vigile de prière pour la fin de l'avortement.

Ce dimanche 21 septembre 2014 à l'église Saints-Cyril-et-Méthode - 7187, 2e avenue, coin Jean-Talon Est, à trois coins de rue à l'est du métro Iberville, (ligne bleue).

L'horaire de la soirée sera comme suit:
  • 18h00: Portes ouvertes
  • 18h30: Exposition et adoration eucharistique
  • 19h15: Bénédiction et reposition
  • 19h30: Conférenciers - Abbé Pierre Desroches, curé de la paroisse Saint-Enfant-Jésus (en français) et M. Steve Karlen, directeur nord américain pour l'organisme "40 jours pour la vie" (en anglais)
  • 22h00: Clôture de la soirée

 

LES TROIS COMPOSANTES DE LA VIGILE: Prière & Jeûne - vigile pacifique, et relation communautaire

La vigile débutera mercredi 24 septembre 2014 et continuera jusqu'au dimanche 2 novembre 2014.

L'emplacement de la vigile n'a pas changé depuis la dernière édition, soit de l'autre côté de la rue de l'avortoir Morgentaler, situé au 30, boul. Saint Joseph Est.

Donc, pendant 40 journées consécutives, beau temps, mauvais temps, de 7h00 à 19h00, une présence pacifique sera maintenue.

Nos prières et notre jeûne visent trois groupes de personnes :

  • Les avorteurs et le personnel du centre d'avortement;
  • Les jeunes couples tracassés avec la décision de garder ou de faire avorter leur enfant ou ceux qui ont déjà pris la décision tragique et irréversible; et
  • Les enfants à naître, si petits et vulnérables, qui n'ont pas eu la chance de voir la lumière du jour et de faire leur vie.

 

CODE DE CONDUITE

Visant une présence pacifique, nous présentons notre code de conduite:

 

  • Je démontrerai de la compassion et refléterai l'amour du Christ pour tous.
  • Je comprends qu'en agissant d'une manière violente et abusive, cela me disocie immédiatement et complètement de cette vigile.
  • Je n'obstruerai pas le trottoir ni la rue.
  • Je ne bloquerai pas l'entrée de la clinique d'avortement ni le passage aux autres piétons sur le trottoir.
  • Je ne jetterai pas d'ordures sur la voie publique.
  • Je veillerai attentivement sur les enfants que j'amènerai à la vigile de prière.
  • Je ne menacerai pas, n'agresserai physiquement ni verbalement personne.
  • Je ne vandaliserai pas la propriété privée.
  • Je coopérerai avec les autorités locales municipales.
  • Je n'exposerai aucune pancartes, image ou photo, ni ne porterai de vêtements portant des mots ou des images sans l'autorisation du personnel organisateur.
  • Je maintiendrai un esprit de prière et m'abstentiendrai de tout judement, débatre, et débat ou querelle.
  • Je m'abstiendrai de toute discussion non-nécessaire avec le public et les autres membres de la vigile.
  • Je maintiendrai une distance adéquate par rapport à tous ceux dont le comportement serait considéré contraire à ces règles.

 

COMMENT PARTAGER LE MESSAGE PRO-VIE

Quel est le message pro-vie?

Fondamentalement, le message pro-vie consiste en ceci:

Un enfant à naître est un être humain dont la vie est précieuse et donc mérite d'être protégée par notre société.

Mais nous avons aussi un message important sur la façon dont l'avortement blesse les femmes - et les hommes - et comment le mouvement pro-vie s'engage à aider les femmes à faire face à des grossesses inattendues et à choisir la vie pour leur bébé.

En fin de compte, notre message est un message d'espoir. Nous croyons qu'en travaillant ensemble, nous pouvons transformer notre société en un lieu ou aucune mère n'aura jamais à recourir à l'avortement et ou chaque enfant, quelles que soient les circonstances de sa conception, sera accueilli et aimé.

Lignes directrices pour partager le message pro-vie

1. Écoutez - et faites attention.

2. Prenez le temps de penser - et priez.

3. Soyez toujours respectueux.

4. Recherchez un terrain d'entente.

5. Personnalisez vos interventions.

6. Accordez le bénéfice du doute et ne prenez jamais l'offense personnellement.

7. N'interrompez pas les conversations des autres.

8. Choisissez vos batailles et gardez les choses simples.

9. Avouez quand vous manquez d'informations.

10. Gardez toujours la porte ouverte.

 

Des chambres-mouroirs pour le tourisme de la mort...

Un vocabulaire sinistre pour une réalité macabre. Sur le site de la Tribune de Genève du 12 septembre 2014 :

(Photo: wikipédia sans copyright)

 

 

L’association Exit alémanique souhaite ouvrir une nouvelle chambre-mouroir à Bâle. 

(...)

Les autorités locales et les habitants ne voient pas cette perspective d'un bon œil. Ils craignent, vu la proximité des frontières, que cela ne génère un tourisme de la mort dans leur village.

Un véritable film d'horreur...

Le suicide ? Pas question

Sur le site du journal La Voix de l'Est du 11 septembre 2014, un article à lire pour la journée mondiale de la prévention du suicide, dont voici un extrait :

(Photo : Mr. Caillou sur flickr.com. licence creative commons)

 

(...)Directeur général de la commission scolaire du Val-des-Cerfs, André Messier, y est aussi allé d'une anecdote personnelle plutôt touchante, racontant avoir, comme enseignant, accompagné un jeune dans un grand moment de détresse. Il l'a revu récemment, 25 ans plus tard, père de deux enfants et respirant le bonheur. (...)

Quels que soient l'âge et l'état de santé, le suicide et l'euthanasie ne sont pas des options.

Non au financement de l'avortement


Suivre ce lien pour en savoir plus sur notre campagne de définancement de l'avortement au Québec.

Nouvelles CQV

Aidez à bâtir une culture de vie

Suivez-nous sur...