Campagne de financement -- Printemps 2014

La campagne de financement pour le printemps 2014 est maintenant en cours (tout sur cette campagne).

 

Campagne Québec-Vie est une présence, un rappel incessant aux médias et aux politiciens qu’ils ne peuvent se laver les mains impunément des enfants à naître avortés ou des vieillards visés par l'euthanasie. 

Notre but : 5000 $ -- Votre don est essentiel, donnez aujourd'hui.


 

À lire ! Des experts médicaux écrivent au Premier Ministre Philippe Couillard pour lui demander de rejeter l'euthanasie

Sur le site de quebechebdo.com du 23 avril 2014 :

(Photo : Jeangagnon sur wikimedia.org, licence creative commons)

 

 

 

Lettre ouverte au Dr. Philippe Couillard. Nous vous félicitons pour votre victoire lors de l'élection du 7 avril. Cependant, nous nous sentons obligés d’exprimer notre profonde déception, et celle de nombreux collègues médecins et autres citoyens du Québec, concernant votre annonce, dès le lendemain de l’élection, que vous aviez l’intention de réintroduire le Projet de loi 52, y compris ses dispositions sur l’aide médicale à mourir.

(...)

Il faut lire la suite de cette lettre choc qui met les pendules à l'heure.

Message de l'OCVF pour la Marche pour la Vie du 8 mai 2014 à Ottawa

Sur le site de l'Organisme Catholique pour la Vie et la Famille :

(photo : fedfil sur flickr.com, licence creative commons)

À l’occasion de la Marche nationale pour la vie, l’Organisme catholique pour la vie et la famille (OCVF) nous invite à réfléchir au fait que, depuis des décennies, les promoteurs du « droit » à l’avortement ont réussi à convaincre les Canadiens et Canadiennes que l’avortement est une bonne chose pour les femmes. Quel odieux mensonge!

On dit qu’à force de répéter souvent un mensonge, haut et fort, on finit par le croire. Tragiquement, tant de Canadiens ont cru le mensonge de l’avortement que le quart des enfants conçus chaque année sont volontairement éliminés avant leur naissance (dont un nombre disproportionné de filles). Il s’agit des premières victimes de l’avortement parmi les femmes. Les secondes victimes sont les femmes qui subissent cette procédure; beaucoup d’entre elles souffriront en silence de séquelles physiques, psychologiques et spirituelles jusqu’à la fin de leurs jours. Toute référence à leur souffrance demeure aujourd’hui taboue.

Loin de promouvoir le bien-être des femmes, l’avortement constitue plutôt une menace à leur bien-être et à celui de la société. Il est donc normal de se demander pourquoi tant de citoyens et citoyennes continuent de croire le mensonge de l’avortement, et comment ils parviennent à ignorer le fait vérifiable que l’avortement blesse les femmes.

Qui en profite?

Il suffit de se demander QUI profite de l’avortement pour trouver un début de réponse à cette question. En décembre 2013, le Journal de l’Association médicale canadienne annonçait qu’une compagnie pharmaceutique avait demandé un permis pour introduire au Canada la pilule abortive RU-486, aussi connue sous le nom de mifépristone. Il s’agit de la même drogue synthétique qui a été bannie par notre pays en 2001 après qu’une femme soit décédée d’un choc septique durant les tests pharmaceutiques. Aux États-Unis, selon la U.S. Food and Drug Administration, pas moins de 14 femmes sont mortes en 2011 après avoir consommé la pilule RU-486; et le même rapport fait état de 2207 effets secondaires pouvant découler de l’utilisation de la RU-486.

Le fait que nous soyons à nouveau confrontés à la possibilité de l’introduction de cette pilule abortive sur le marché pharmaceutique canadien illustre bien que certains groupes ont des avantages financiers à voir perpétuer le mensonge de l’avortement.

Quand donc nous déciderons-nous à dire : « Assez, c’est assez ! »? Combien de femmes doivent encore mourir, être mutilées ou subir des séquelles psychologiques durables – combien d’enfants à naître doivent encore mourir – avant que nous réduisions au silence le mensonge de l’avortement ? Pour y parvenir, unissons nos voix et nos gestes pour proclamer la dignité inhérente de chaque être humain du moment de sa conception à sa mort naturelle. Êtes-vous pour la vie?

Le 8 mai, joignez-vous à la Marche nationale pour la vie à Ottawa ou à l’une des marches provinciales qui auront lieu le même jour.

Vous devez avorter! La politique de l'enfant unique de la Chine en images

par Steven W. Mosher et Anne Roback-Morse du Population Research Institute (traduction Campagne Québec-Vie)

Il est difficile pour les personnes vivant dans des sociétés démocratiques de comprendre comment le parti-État de la Chine peut contrôler la fertilité des millions de Chinois. L'effort du gouvernement en ce sens commence par un barrage de propagande anti-enfant dans les écoles et sur les lieux de travail, puis se poursuit par l'intimidation par des banderoles et des slogans affichés dans les lieux publics. Voici quelques photos de la nature des menaces publiques des autorités contre les femmes qui pourraient être enceintes d’enfants « illégaux ».


该 流 不 流 扒 握 牵 牛
Traduction : « Si elle doit être avortée et qu’elle ne l’est pas, votre maison sera détruite et votre vache sera prise. »


宁可 血流成河,不准 超生 一个
Traduction : « Même si vous saignez assez pour faire une rivière, il ne faut pas donner naissance à un enfant supplémentaire! » La province du Hunan.


该 扎 不 扎,关 人 作 押,该 流 不 流,折 房 牵 牛.
Traduction : « . . Si vous devriez être stérilisée et que vous ne l’êtes pas, vous serez arrêtée et poursuivie. Si vous devez avorter et que vous n’avortez pas, votre maison sera démolie et votre bétail serez emmené »


外出 的 叫 回来,隐瞒 的 挖出 来 计划 外 怀孕 的 坚决 引 下来 该 扎 的 坚决 拿下 来
Traduction : « Appelez-moi celles qui sont situées loin, déterrez celles qui sont cachées. Celles qui sont enceintes en dehors de la politique (de l’enfant unique) doivent absolument voir leur travail (d’accouchement) induit. Celles qui devraient être stérilisées doivent être absolument couchées. »


该 环 不 环,该 扎 不 扎,见了 就 抓.
Traduction : « Si vous êtes censée porter un stérilet, mais que ce n’est pas le cas, ou que vous êtes censée avoir une ligature des trompes, mais que vous ne le faites pas, vous serez consignée à vue! “


Traduction :” Celles d'entre vous qui n'ont pas avorté ou n’ont pas été stérilisées, et qui sont heureuses d'avoir des naissances excédentaires et de payer des amendes... [image peu claire]. »

Ce type de propagande à la vue de tous, combinée avec la manière forte sur celles qui refusent d’obéir, talonne la plupart des femmes. Ensuite, il y a des moyens de pression de groupe, utilisés dans la province du Liaoning en Chine du nord et ailleurs. Dans ces provinces, les secondes naissances ne sont autorisées que s’il n’y a aucune naissance illégale. Si même un seul enfant illégal est né, aucune deuxième naissance n’est autorisée, et les femmes portant un deuxième enfant sont avortées.

Steven Mosher , qui a vécu en Chine pendant plusieurs années et fut témoin d’avortements forcés commente ainsi : « Il est difficile d'imaginer l'hostilité intense, même hystérique, que ces moyens de pression de groupe produisent dans une petite communauté rurale soudée, envers quiconque menace de rompre les règles. »

Dans les rues ou dans les lieux de travail, à la télévision et dans les journaux, le peuple chinois est bombardé de propagande antipeuplement. Jour après jour, ce processus de lavage de cerveau se poursuit, de sorte que lorsque le coup de minuit s’abat sur la porte, de nombreuses femmes enceintes et leurs maris n'essaient même pas de se battre. La semaine prochaine, nous allons parler de quelques-uns qui se sont battus, et du châtiment auquel ils ont été confrontés par le Parti-État chinois.

France : radiation du Dr Bonnemaison pour euthanasie. En Belgique, il n'aurait pas été inquiété...

Sur le site de allodocteurs.fr du 17 avril 2014 :

(Photo : xornalcerto sur flickr.com, licence creative commons)

(En Belgique, la majorité des euthanasies sont faites sans même le consentement du patient...)

 

 La radiation de l'urgentiste bayonnais Nicolas Bonnemaison, accusé d'avoir empoisonné sept patients en fin de vie et qui comparaîtra en juin 2014 devant les assises, a été confirmée en appel par le le Conseil de l'ordre des médecins.

(...)

Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

En Belgique,  il aurait rédigé lui-même le rapport sur l'euthanasie de ses patients, remis à la commission de contrôle des euthanasies... et aurait dormi tranquille.

661 enfants sauvés de l'avortement à la dernière campagne des 40 jours pour la Vie!

Sur le site de Riposte Catholique du 18 avril 2014 :

(David O. Bereit, fondateur des 40 Jours pour la Vie)

(Photo : American Life League sur flickr.com, licence creative commons)

 

 

 

Voici quatre jours, c’était le dimanche des Rameaux et dernier jour de la campagne des 40 Days for Life, je vous annonçais qu’à la date du samedi 13 avril le nombre des enfants à naître sauvés de l’avortement dans le cadre de cette campagne, s’élevait déjà à 547. Le “compteur de la vie” n’a, depuis, cessé de grimper avec les informations remontant quotidiennement à la coordination des 40 Days for Life. Aujourd’hui – selon les derniers chiffres obtenus hier jeudi – ce sont désormais 661 enfants à naître qui sont signalés avoir été sauvés de l’avortement !

Venez à la Marche pour la vie

Non au financement de l'avortement


Suivre ce lien pour en savoir plus sur notre campagne de définancement de l'avortement au Québec.

Nouvelles CQV

Aidez à bâtir une culture de vie

Suivez-nous sur...