Comment convaincre les étudiants que la pilule du lendemain n'est pas abortive...

En France, une question d'examen pour l'obtention du baccalauréat français portait sur la pilule du lendemain et ses conséquences. La réponse attendue du gouvernement est que cette médication n'a pas d'effet abortif, contrairement aux faits.

Voir l'article

Sur le site du plan B, pilule du lendemain, on peut voir la contradiction. Il est clairement indiqué que ce pesticide anti-humain comme l'appelait le Dr Jérôme Lejeune empêche la nidation:

«- Il empêche la nidation (l’implantation d’un œuf fécondé dans l’utérus).»

Et ils ajoutent ensuite qu'il n'y a pas d'avortement. Pour ces compagnies, l'avortement ne se produit qu'après l'implantation de l'ovule fécondé dans l'utérus. D'où prennent-ils cette façon absurde de définir l'avortement? 
 
Bien sûr, dans l'intention de ne pas faire peur aux clientes... quitte à mentir.
Adresse URL pour retracer cet article:
http://www.cqv.qc.ca/fr/trackback/1523

Non au financement de l'avortement


Suivre ce lien pour en savoir plus sur notre campagne de définancement de l'avortement au Québec.

Nouvelles CQV

Aidez à bâtir une culture de vie

Suivez-nous sur...