Les témoignages des effets secondaires terribles de la pilule contraceptive ne se comptent plus...

Sur le site Urbania une très grande quantité de témoignages (de 2013 et 2014) qui viennent confirmer la catégorie « poison » des pilules contraceptives, et le bienfait des méthodes naturelles de régulation des naissances, qui, elles, ne rapportent rien aux compagnies pharmaceutiques... :

(photo : Ceridwen sur wikimedia.org, licence creative commons)

Laissez-moi vous parler de la fois où j’ai servi de cobaye pour une compagnie pharmaceutique. C’est l’histoire d’une fille qui, pour faire comme toutes les autres filles, a consulté un gynécologue afin de se faire prescrire cette petite pilule miracle, celle qui permettait d’avoir des rapports sexuels sans le risque gênant d’une grossesse encombrante.

Et voilà qu’on me prescrit une pilule de troisième génération, Yasmin, qui selon le médecin devant mon apparente inquiétude ne me causera aucun souci de santé à condition que je la prenne religieusement chaque matin. Une consultation de deux minutes et demie et je pars avec une prescription! Facile comme ça! C’est pas merveilleux, la vie moderne, rien qu’un peu?

La vérité, c’est que ce n’est pas si merveilleux que ça. Quelques jours plus tard, ayant commencé mon traitement, je commence à ressentir des douleurs allant du supportable au « j’ai tellement mal que je vomis ». Les jours passent et mes règles ne cessent pas. Deux semaines ensuite et je recontacte le gynéco qui me rassure : « Tu n’as pas à t’inquiéter, c’est ton corps qui se place, qui s’habitue au traitement hormonal. Tu ne dois pas cesser le traitement, tu verras, ça va s’arranger. » (...)

Ne manquez pas d'aller lire les très nombreux témoignages dans les commentaires de cet article!

Cancer du sein et avortement : après les études chinoises, une nouvelle étude indienne vient confirmer le lien

Sur le site de genethique.org du 6 janvier 2013 :


(Photo : kanicat sur flickr.com, licence creative commons)


  



Une étude* conduite en Inde dans le Département de gastro-entérologie et l’Unité de nutrition humaine du All Medical Institue of Medical Sciences (AIIMSes), un groupe indépendant d’universités médicales publiques, à New Delhi, a été publiée dans le Journal indien du cancer confirmant d’autres études reliant le cancer du sein à la pratique d'une IVG.


Les docteurs, auteurs de l’étude, ont révélé que les femmes ayant eu recours à une IVG ont 6,26 plus de chance de développer un cancer du sein, par rapport aux femmes qui ont mené à terme leur grossesse. Cette étude met en lumière le fait qu’une interruption volontaire de grossesse affaiblit le tissu musculaire des seins, ce qui est une cause de sensibilité accrue aux cellules cancérigènes. Par ailleurs, il a été suggéré que l’état de prolifération cellulaire provoqué par l’IVG conduit également à une "sensibilité accrue à une carcinogenèse", c’est-à-dire à la naissance d'un cancer à partir d'une cellule transformée par plusieurs mutations.


Cette étude paraît juste après une autre, ayant eu l’ "effet d’une bombe", en Chine. Il s'agissait de celle du Dr. Yubei Huang, lequel avait publié une synthèse de plusieurs études sur le même sujet. Les résultats montraient que les femmes qui ont pratiqué une IVG augmentent de 44% leur risque de contracter un cancer du sein.


*Bhadoria A S, Kapil U, Sareen N, Singh P. Reproductive factors and breast cancer: A case-control study in tertiary care hospital of North India. Etude publiée in: Indian Journal of Cancer

Le dernier avortoir du Dakota du Nord tue 15% de moins d'enfants, en attendant un référendum en 2014 pour protéger ces derniers

Sur le site de Nouvelles de France du 31 décembre 2013 :


(Photo : Wapcaplet sur wikimedia.org, licence creative commons)



La « clinique pour femmes Red River » de Fargo, la dernière de l’État des jardins de paix à pratiquer l’avortement, a annoncé il y a quelques jours une chute de 15% de son activité : en 2013, elle a éliminé 1 125 enfants dans le sein de leur mère contre 1 330 en 2012.
(...)
Par ailleurs, un référendum devrait avoir lieu l’année prochaine, en novembre 2014, proposant aux Nord-Dakotains une mention constitutionnelle selon laquelle la vie humaine commence à la conception (« Le droit inaliénable à la vie de chaque être humain à n’importe quel stade de développement doit être reconnu et défendu. »). (...)

La loi progressiste de l'Espagne sur l'avortement pourrait inspirer un regain de rationalité en Europe...

Sur le site de 7sur7 du 27 décembre 2013, le début d'une révolution en Europe :


(L'Espagne ouvre un chemin de retour à la rationalité pour de nombreux pays qui avaient légalisé le crime de l'élimination des enfants à naître)


(Photo : abdallahh sur flickr.com, licence creative commons)



 (...)"Nous avons rédigé la première loi qui reflète l'opinion majoritaire des citoyens européens", affirme Alberto Ruiz Gallardon dans un entretien publié par le journal conservateur espagnol ABC.


"Je suis convaincu que cette initiative aura une suite dans d'autres parlements d'autres nations européennes", poursuit le ministre du gouvernement conservateur de Mariano Rajoy.


Le gouvernement a adopté en Conseil des ministres vendredi un projet de loi qui n'autorise l'avortement que lorsqu'il y a un danger prouvé pour la vie ou la santé physique ou psychologique de la femme, ou en cas de viol ayant fait l'objet d'une plainte préalable.  (...)

Le concept du « Mourir dans la dignité » rejeté par le philosophe Luc Ferry

Sur le site de genethique.org du 26 décembre 2013 :


(Photo : MEDEF sur wikimedia.org, licence creative commons)


 


 



L'idée de mourrir dans la dignité, pronée par ceux qui souhaitent légaliser le suicide assisté ou l'euthanasie, est une idée qu'il rejette car elle signifierait que la vieillesse ou la maladie "dissoudrait la dignité humaine". Il plaide pour le droit à la dépendance et à la faiblesse, pour un "message d'amour" plutôt que pour cet "affreux message selon lequel il serait "digne" de faire place nette pour cesser d'importuner le monde des vivants et des jeunes". Il rappelle que la notion d'assistance implique une dépendance à l'autre, un appel au secours "qu'on ne peut occulter". Pour lui, la demande à mourrir est le "contraire d'une liberté absolue (sinon on se suiciderait sans assistance)", et une réponse positive serait le signe de l'indifférence la plus complète.

Les pages Jaunes publient des solutions autres que l'avortement...

Sur le site des pages jaunes, on peut retrouver des solutions autres que l'avortement. Il demeure important de vérifier que l'avortement ne demeure pas parmi les solutions proposées... Tout en faisant connaître les ressources sûres.

Les articles les plus populaires sur le site de CQV en 2013

Les articles les plus populaires sur le site de CQV en 2013 sont :


 (Photo : Royal free stock photo, licence creative commons

)



10) Les femmes qui avortent souffrent plus que celles qui accouchent: http://www.cqv.qc.ca/fr/les-femmes-qui-se-font-avorter-souffrent-plus-que-celles-qui-accouchent

 


 


 

7) Lettre ouverte à Jeannette Bertrand: http://www.cqv.qc.ca/fr/lettre-ouverte-janette-bertrand

 


 

5) Je n'aimais pas ma femme quand nous nous sommes mariés: http://www.cqv.qc.ca/fr/je-naimais-pas-ma-femme-quand-nous-nous-sommes-maries

 


 


 


 
1) Avortement tardif: Caméra cachée: http://www.cqv.qc.ca/fr/camera-cachee-dans-une-clinique-d%E2%80%99avortements-tardifs-l%E2%80%99employee-explique-que-les-bebes-sont-piques-
 


 

 

La France donne le signal de départ d'une année de combat!

Parce que la vie des enfants et des personnes vulnérables est en jeu au Québec, nous devons maintenir notre prière et notre combat. La France, qui refuse d'accepter la dénaturation du mariage, lance le bal.


 (Photo : Marie-Lan Nguyen sur wikimedia commons, licence creative commons)


Joyeux Noël et Bonne Année! Période de relâche pour Campagne Québec-Vie

Les nouvelles quotidiennes et commentaires de l'actualité reprendront dans la première semaine de janvier.

(crèche du vieux Montréal)

(Photo : meantux sur flickr.com, licence creative commons)

Court reportage sur les bénévoles en soins palliatifs par Radio-Canada

Sur le site de Radio-Canada vous pouvez regardez ce court reportage en cliquant ici.

(Hôpital Notre-Dame où les bénévoles de la fondation Palliami accompagnent les personnes en fin de vie.)

(Photo : Jeangagnon sur wikimedia.org, licence creative commons)

Non au financement de l'avortement


Suivre ce lien pour en savoir plus sur notre campagne de définancement de l'avortement au Québec.

Nouvelles CQV

Aidez à bâtir une culture de vie

Suivez-nous sur...