M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Ex-avorteur : l'avortement est barbare et n'a pas de place dans aucune société civilisée

Screen-shot-2016-10-11-at-12.36.39-PM-1.jpg

Par Nancy Flanders (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

Le Docteur Vansen Wong a commencé à pratiquer des avortements à la fin des années 1990 quand un collègue lui demanda de l'aider dans son service obstétrique. Wong accepta et se mit à avorter ses patientes le soir, pour se faire de l'argent en vue de rembourser ses prêts étudiants. Pendant plus de 7 ans, il avorta une centaine d'enfants avant de changer d'opinion et de sentiment sur la question.

"Je voulais être le défenseur des femmes, quelqu'un qui serait sans jugement face à des femmes ayant déjà pris leur décision", explique Wong dans une discours du 30 septembre à l'Université de Saint-Louis.

Wong s'attendait à ce que la plupart des avortements soient motivés par des situations de crise. Or, il se rendit rapidement compte que les avortements qu'il faisait n'étaient pas nécessités par des viols ou des raisons thérapeutiques. Une fois même une patiente demanda un avortement parce qu'elle partait en voyage en Europe.

"Ces femmes disaient: "ce n'est pas le bon moment", explique Wong.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

A cette époque il était athée, mais quand une patiente décéda suite à une hystérectomie, il se tourna vers Dieu et vers l'Eglise. Et un jour, son pasteur lui parla de l'avortement par naissance partielle, et cela le fit réfléchir.

"Peut-être, se dit-il, Dieu est en train de me dire que l'avortement est mauvais". L'idée fit son chemin en lui: toute personne est créée à l'image de Dieu."

Wong arrêta de pratiquer des avortements. Toutefois, il mesura les conséquences de ses propres décisions, dont celles d'avoir rendu deux de ses propres enfants victimes de l'avortement.

"Maintenant j'essaye de dépasser ces deux événements que j'aimerais ne jamais avoir connus, de m'en libérer la mémoire pour toujours", explique-t-il.

J'ai eu à demander de l'aide à des amis proches experts en conseil post-avortement, pour assumer vraiment.  J'ai aussi demandé pardon à Dieu."

Aujourd'hui, Wong travaille dans une maternité comme directeur médical en pratiquant des échographies. Il parle à des groupes et témoigne de son expérience et de sa conversion.

En 2012, il a parlé à la marche pour la vie de San Francisco, disant à la foule: "L'avortement est barbare, l'avortement est intolérable. L'avortement n'a pas de place dans aucune société civilisée."



Il espère que notre société civilisée en finira bientôt avec l'avortement. Le mois dernier il a expliqué à des étudiants de l'Université Saint-Louis: "Votre génération peut vraiment renverser l'avortement. J'espère qu'ensemble nous pourrons changer cette culture. J'ose espérer, puisque vous réfléchissez sur l'avortement, que peut-être vous y pensiez un peu différemment, et même plus personnellement, en vous posant la question: "Que pouvons-nous faire comme individus pour aider à changer cette situation dans notre société?"

Publicité



Laissez un commentaire