M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Le Polygamisme: activité ou identité?

 Pol.jpg

Par Éric Lanthier

Aujourd’hui, l’homophobie est sur toutes les lèvres; ainsi, dès qu’un individu soulève un malaise face à ce qui n’est pas hétérosexuel, il frôle la crucifixion.  Mais qu’en est-il de la polygamie? Est-on polygame ou est-ce qu’on pratique la polygamie?

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Plusieurs personnes réagissent quand j’exprime mon malaise face à la sexualité des individus du même sexe, spécialement lorsque j’avoue que c’est l’acte sexuel entre deux hommes ou deux femmes qui me rend mal à l’aise.  Pour expliquer mon point de vue, je mentionne que ce sont les actions des individus qui déterminent ce qui est acceptable et non l’identité qu’on prétend leur donner.  À cet effet, on me réplique qu’une personne est homosexuelle et qu’elle n’a pas choisi de l’être.  Si c’était le cas, pouvons-nous affirmer qu’un homme qui expérimente à répétition des aventures extra-conjugales, qu’il est, en fait, un polygame?  Devrait-il faire un «coming-out» pour dévoiler sa réelle identité?  Serait-il pertinent qu’il en avise son amie de cœur avant d’entreprendre une relation sérieuse avec elle?  Devrait-il en avoir honte?  Personnellement, je ne crois pas qu’un individu naît polygame; en vérité, il pratique la polygamie pour assouvir son appétit sexuel.

Or, si c’est bon pour un, c’est bon pour l’autre.  Si la pratique homosexuelle fait partie de l’identité d’une personne, peut-on exclure l’identité sexuelle des hommes à femmes qui sont des polygames non-avoués?  Si on ne peut pas exclure l’identité sexuelle d’un polygame, donc, ce n’est qu’une question de temps avant que le Canada ne légalise la polygamie.  Après la polygamie qu’allons-nous accepter, la pédophilie, la bestialité protégée et hygiénique, puis quoi d’autre? Si c’est le cas, où place-t-on la limite à ce qui est moralement acceptable dans notre nation?

Ne vous inquiétez pas, je le répète, je ne suis pas en faveur de la polygamie. Je veux tout simplement attirer votre attention sur le fait que notre pratique sexuelle ne définit pas notre identité.  Par contre, elle qualifie notre activité sexuelle. Or, s’il est justifiable de se prononcer contre la polygamie, pourquoi méprise-t-on les gens qui vivent un malaise face à l’activité homosexuelle?  Pourquoi la Coalition Avenir Québec et le Parti Québécois veulent-ils arrêter tout débat sur le sujet?  En démocratie, ces questions se posent mais, elles sont malheureusement sans réponse.

Entre-temps, soyons vigilants.  Il ne serait pas surprenant qu’un futur gouvernement légifère sur la question de la polygamie sans en faire un enjeu électoral; ce qui serait un autre recul démocratique non justifié.  D’ici là, il est important de s’assurer que tous les camps puissent avoir le droit de s’exprimer librement sur le sujet.  À défaut, c’est la démocratie qui, dans la pratique, en perdra son identité…

Publicité

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire