M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

611 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Espagne : les organismes attendent l'application d'une loi plus restrictive tout en travaillant à l'interdiction de l'avortement

Sur le blog de Jeanne Smits du 19 avril 2013:

(Gador Joya, porte parole de la plateforme Derecho a vivir, en compagnie de Sonsolez Alonzo, de l'association des gynécologues pour la vie, lors d'une manifestation en Espagne)

 

Sous la pression de manifestations récurrentes, de rappels de ses électeurs et de déclarations sans concessions de l’épiscopat espagnol, le ministre de la justice du gouvernement Rajoy, Alberto Ruiz-Gallardon a annoncé l’« imminente » présentation d’une loi sur l’avortement dont l’objectif affiché est de modifier profondément le régime de l’avortement qui est actuellement considéré comme un droit pendant les douze premières semaines de la grossesse.

Le texte – pour autant que l’on sache en attendant que le futur projet soit rendu public – prévoit d’éliminer les avortements eugéniques, c’est-à-dire justifiés par un « défaut » de l’enfant à naître, et d’exiger une déclaration signée d’un médecin ou spécialiste compétent et indépendant par rapport au centre d’avortements, attestant du danger pour la santé physique ou psychologique de la mère, pour que l’avortement puisse être pratiqué. Sous le régime de 1985, 98 % des avortements se faisaient sous cette rubrique ; les certificats pouvaient être délivrés par les centres d’avortement.
 
Les associations ont applaudi les déclarations ministérielles mais avec prudence et en affirmant d’emblée qu’il est « possible d’arriver à une loi d’avortement zéro » : leur objectif clairement affirmé depuis le début.
 
La porte-parole de la plateforme Derecho a Vivir, Gador Joya, souligne ainsi :
 
« Un gouvernement qui a la majorité absolue ne devrait pas négliger la moindre possibilité de sauver des vies humaines. »
 
Elle a affirmé qu’elle reste méfiante quant à l’« imminence » de la présentation du texte étant donné que « Gallardon dit depuis longtemps déjà que la réforme va être entreprise rapidement ». « Pour les enfants qui sont en train d’être avortés il sera toujours trop tard. »(...)

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

611 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire