M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

En dépit de la noirceur qui nous enveloppe, nous gardons espoir !

C’est le temps de l’avent, de l’attente du premier des enfants à naître, du créateur de tous ses frères et sœurs, de sa famille. Nous en faisons partie et c’est pourquoi nous nous réjouissons chaque année de ce moment unique dans l’histoire de l’humanité, la descente de Dieu parmi nous, le Dieu devenant ce que nous sommes…

Nous pourrions nous éparpiller devant les malheurs et les soucis de la vie et fermer notre porte à l’appel des anges et de l’étoile, mais nous sommes invités à nous agenouiller, déjà, près du cœur de Marie où bat celui de l’enfant Dieu.

Devant les malheurs et les tragédies, prenons un instant de recueillement. Parce que cet enfant va naître, les Hérodes modernes veulent éliminer ceux conçus à son image et à sa ressemblance et certains parlent déjà de tuer les enfants jusqu’à l’âge de deux ans…

Prions cet enfant venu pour sauver ses frères, pour nous, pour ces enfants, pour la conversion des Hérodes de ce monde, ceux travaillant dans des cliniques d’avortements, pour qu’ils prennent conscience de l’humanité de l’enfant à naître et deviennent ses plus grands défenseurs.

Toutes les Rachel du monde pleurent leurs enfants, en les regrettant amèrement, ou, parce que le regret fait trop mal, est impossible à vivre sans un soutien aimant, en combattant farouchement pour le « droit » à l’avortement, la cause qui leur permet d’oublier cet enfant, de se durcir le cœur pour ne pas qu’il meure de tristesse…

« Qui est l’homme? Il est précisément celui qui est le plus faible et sans défense, celui qui n’a ni le pouvoir ni la voix pour se défendre, celui qui dans le cours de notre vie nous pouvons aisément passer outre, faisant semblant de ne pas le voir. Celui contre lequel nous pouvons durcir notre cœur, en se disant qu’il n’a jamais existé. » (Benoît XVI)

Pour tous ceux qui ont mal devant cet enfant à naître, le plus petit, le plus faible, « Celui qui, par pudeur et par respect, s’est dépouillé de sa puissance, le Dieu enfant et le Dieu crucifié qui, étant tout amour, s’est fait toute faiblesse, le Dieu qui nous attend en silence et dont nous sommes responsables sur la terre » (Gustave Thibon), vous pouvez encore donner, vous pouvez encore aimer, Il est toujours là pour accueillir tout ce que vous êtes, votre don de vous-même, avec votre souffrance et votre dégoût.

À tous, nous souhaitons un Très Joyeux Noël et vous offrons comme cadeau, une petite prière à Jésus Enfant-à-naître. Que cette prière touche votre cœur et vous accompagne toute votre vie, de votre conception jusqu’à la vie éternelle !

Pour la vie,

Georges Buscemi , président

P. S. J’espère que vous aimez la prière Jésus Enfant-à-naître. N’hésitez pas à communiquer avec nous pour en commander des cartes de prières pour répandre cette dévotion dont le Québec a tant besoin.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire