M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

En Belgique, des membres de la commission de « contrôle » de l'euthanasie sont également membres du lobby pro-euthanasie

Sur le site de 7sur7.be du 12 janvier 2014 :

(Si l'euthanasie est permise au Québec, des patients ne seront plus en sécurité.)

(Photo : Brett Jordan sur flickr.com, licence creative commons)

 

Quelque 300 personnes ont manifesté dimanche après-midi à Bruxelles devant le siège de l'ADMD (Association pour le droit de mourir dans la dignité) afin de réclamer un meilleur contrôle de la législation sur l'euthanasie ainsi que la démission des membres de la commission de contrôle qui sont également membres de l'ADMD.
"Depuis la promulgation de la loi sur l'euthanasie il y a 10 ans, 6.000 dossiers ont été introduits et le parquet n'a jamais été saisi.  (...)

En plus d'être contrôlés par de fervents partisans de l'euthanasie, les rapports d'enquête sont faits par les médecins ayant pratiqué l'euthanasie. C'est l'inspecteur Colombo qui doit se retourner dans sa tombe...

Parce qu'effectivement, l'euthanasie étant un meurtre, il devrait toujours y avoir enquête pour vérifier les motifs de la famille, des médecins et personnels soignants pour avoir perpétrer ce meurtre à la « demande » du patient. 

La loi au Québec prévoit que le médecin traitant doit s'assurer que le patient ne subit aucune pression le poussant à demander l'euthanasie. Comme si un médecin avait les compétences pour enquêter sur le sujet... et surtout, le temps.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire