M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

En Autriche, des hommes de gauche s'opposent à l'euthanasie

Sur le site de Libération du 26 mars 2014, un article de Blaise Gauquelin :

(Thomas Schmindinger)

(Photo : boellstiftung sur flickr.com, licence creative commons)

 

 

En Autriche, le débat sur la fin de vie est largement influencé par les crimes nazis, 30 000 citoyens « improductifs » y ayant été euthanasiés par les médecins de la mort. À gauche, de nombreuses voix se joignent ces derniers temps à celle de l’Église catholique, dans une alliance de circonstance assez inédite, pour dénoncer les lois sur le suicide assisté ou sur l’aide à mourir, en vigueur au Benelux ou en Suisse voisine et en discussion en France.

[…]

« On peut certainement faire beaucoup d'économies en arrêtant de soigner un patient plongé dans le coma depuis plusieurs années », commente par exemple Wolfgang Neugebauer, un historien resté longtemps à la tête du fonds autrichien de documentation et d'archives sur la Résistance. Devenu, après des années de réflexion, un opposant virulent  à l'aide active à la mort, il note que les lois sur l'euthanasie émanent d'abord des pays les plus libéraux sur le plan économique. Il est rejoint par le politologue Thomas Schmidinger, qui jure argumenter « depuis sa position d'homme de gauche ». Selon lui, le libre choix du patient serait une utopie, dans des États-providence à bout de souffle où la valeur d'un individu est jaugée à sa seule capacité à produire et à s'épanouir sur un plan personnel. « Nous vivons dans un monde capitaliste.

[…] Bien qu'athée, je me retrouve plus dans le positionnement des religieux que dans celui des partis orientés vers la productivité. »

[…] 42 % des Autrichiens craignent que l'instauration d'une telle loi achève de convaincre des malades en fin de vie qu'ils sont un poids pour leurs proches comme pour la société.

Ce n'est pas un hasard si c'est aujourd'hui, dans un Québec qui n'arrive plus à payer pour les soins de santé d'une population vieillissante, que l'on parle d'euthanasie, pardon, d'« aide médicale à mourir »...

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire