M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

1111 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Elle survit à une fausse couche de son jumeau et à son avortement médicamenteux!

À lire sur le site de yahoo.fr du 7 juillet 2014 :

(Photo : cytotec_canadian sur wikipédia.org, licence creative commons)

 

 

 

(...)

«La fausse couche et l’avortement ont été un cauchemar. Les dix jours entre les deux ont été vraiment terribles», affirme-t-elle.


«Mais lorsque j’ai vu ce petit battement de coeur, je me suis dit que ce ne pouvait pas être vrai, je ne voulais pas cultiver de faux espoirs, mais les médecins eux-mêmes n’en revenaient pas. C’était une sensation extraordinaire.»

(...)

Le Blog de Jeanne Smits du 7 juillet apporte cette information :

(...)C’est alors que se produit le miracle. Un dernier scan de contrôle permet au médecin de déceler ce qu’il ne se serait jamais attendu à voir. Incrédule, il part chercher un collègue plus expérimenté. « Vous n’allez pas le croire : il y a un battement de cœur », dit-il enfin à la maman, ivre de bonheur cette fois.  Michelle, enceinte de jumeaux, avait bien perdu l’un des enfants. Mais l’autre, inexplicablement, a survécu à tout. Et a probablement été caché, lors des échographies au moment de la fausse couche, par le sang et les caillots qui ont créé une « ombre », ont expliqué les médecins. Ils ne s’expliquent pas que le deuxième bébé n’ait pas été vu d’emblée, ni qu’il ait survécu au mifepristone…

Ce petit battement de cœur a été accueilli dans la joie. Megan est née le 25 février, à près de 3 kg, elle est parfaitement normale.

« Elle est notre petit miracle », assure Michelle. « Nous avons toujours été une famille forte, mais cette histoire nous a rendus plus forts encore. Je n’aurais pas pu traverser cette épreuve sans mon mari et mes deux enfants. Cela a été incroyablement difficile, mais aujourd’hui nous avons une petite fille précieuse et en pleine santé. »

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

1111 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire