M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

1295 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Une femme irlandaise donne naissance à un enfant en pleine santé mais présumé mort depuis plusieurs semaines

638px-CRL_Crown_rump_lengh_12_weeks_ecografia_Dr._Wolfgang_Moroder.jpg

Par Steve Weatherbe de LifeSiteNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Dublin, 10 Juin 2015 - Une femme d’origine irlandaise a donné naissance à un petit garçon dans un hôpital local dont le personnel lui avait dit que son bébé était décédé depuis plusieurs semaines.

En Décembre, Aimee Nolan of Offaly, 26 ans, avait été avertie dans un premier temps par son docteur qu’il ne détectait pas de battements de cœur. Il l’envoya alors à l’hôpital de Portlaoise pour passer une échographie. Cependant, Nolan dit à une radio locale «Le médecin généraliste a dit de ne pas paniquer car le bébé pouvait être trop profond pour être entendu.»

Mais un autre médecin dit que les ultrasons ne détectaient eux non plus aucun battement de cœur et que le bébé était probablement mort depuis plusieurs semaines.

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1295 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Aimee se mit à pleurer, ainsi que son premier garçon. Le personnel lui conseilla de revenir dans une semaine pour enlever le fœtus au travers d’une dilatation et curetage.

La famille décida de ne pas attendre et prit rendez-vous deux jours après. Cependant, un deuxième docteur fit son entrée dans la salle durant la discussion pour prendre Madame Nolan et faire une deuxième échographie.

Cette fois-ci, le médecin trouva bien un battement de cœur.

«Joie, colère, choc. Je ne savais pas si je devais rire, pleurer, ou me déchaîner.» dit Nolan aux journalistes. «Pourquoi nous avait-on dit que notre bébé était décédé»?

L’hôpital s’excuse rapidement, mais Mme Nolan dit que ce mauvais diagnostic l'a laissée anxieuse pendant le reste de sa grossesse, ayant peur à chaque contrôle qu’un autre rapport arrive selon lequel son bébé serait mort.

Le reportage du Journal de Dublin sur la naissance du bébé en pleine santé cette semaine amène à d’autres histoires similaires ayant pour sujet de faux diagnostics de fausse couche. Les lecteurs laissèrent, sur les commentaires de la page, une longue liste de douloureuses histoires finalement positives, au sujet de la naissance de leur enfant.

Plusieurs commentaires pointèrent du doigt le système de santé pour surcharger le personnel de l’hôpital de Portlaoise, qui fait face à des réductions budgétaires dans les services et dont son équipe de soins intensifs fut récemment jugée inapte.

D’autres étaient à la chasse des remarques parlant de miracle ou de quoi que ce soit lié à la religion. Une personne se faisant appeler «Guy Incognito» écrit: «Avant qu’une personne se serve de cette histoire en tant qu’argument contre l’avortement… C’est un cas d’incompétence médicale pure et simple. Laissez vos remarques chez vous».

Cependant une autre personne, Alan Rossiter, insista sur le fait que détecter un battement de cœur de fœtus peut être difficile. Au final, le système fonctionna correctement, dit-il.

Pour les partisans pro-vie, ceci est une des raisons pour lesquelles les mères devraient s’assurer davantage du fait que leur enfant est décédé avant de prendre la décision d’avorter.

Publicité

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1295 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire