M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Deux témoignages dans un débat sur l'euthanasie

Sur la page Facebook de Richard Martineau, un débat sur l'euthanasie a permis d'exposer ces deux témoignages:

De Sophie Camiré :

Pour pratiquer la médecine palliative depuis des années, avec une équipe solide de collègues, d'infirmières et de bénévoles, je n'ai jamais observé de cas où les souffrances étaient intraitables. Nous avons TOUS les outils en main pour viser le confort le plus global du patient, nous sommes en appel d'heure en heure de jour et de nuit pour faire du ''fine tuning'' du traitement des douleurs ou de tous les autres symptômes souffrants. Oui ceci existe et est possible. Le passage des patients dans un département de soins palliatifs se fait en douceur, dans le plus grand respect du patient et des familles. Ce passage et cette progression naturelle vers la mort ont indéniablement un rôle thérapeutique à jouer dans la vie des proches et des familles, qui enclenchent ainsi un processus sain de deuil dans l'accompagnement, les soins et l'amour donnés à leur proche. Tout le monde en ressort grandi, même l'équipe soignante qui est édifiée au contact des patients en fin de vie et des familles. L'euthanasie n'a pas sa place dans nos sociétés. L'amélioration de l'accès et des services en soins palliatifs, OUI!!! Le gouvernement a avantage à sabrer dans ces dépenses de fin de vie et de ''débarrasser le plancher'' de ses hôpitaux dans sa visée de coupures. Je trouve cela scandaleux. Et on est en train de se faire passer un méchant sapin si on ne se réveille pas. Bientôt ce seront les dépressifs ou handicapés qui seront gentiment invités à lever le camp. Et nos parents âgés devenus des ''fardeaux'' se feront influencer à demander une euthanasie malgré eux, comme ça se passe en Belgique et en Hollande. Là-bas, des aînés déménagent de pays pour ne pas se faire euthanasier contre leur gré.

-Un facteur à considérer, c'est bien plus exigeant pour une famille de s'investir corps et âme dans l'accompagnement d'un proche mourant, en restant présent ou en se relayant, de coucher à ses côtés sur un lit pliant d'hôpital, de manger quand on peut à la cantine de l'hôpital entre deux apnées de fin de vie, de ne peut-être pas avoir pris de bonne douche le matin etc. Tellement plus facile de se donner rendez-vous le jour ''J'' de l'injection léthale, se dire good bye -so long-arrivederci, et ZAP! L'euthanasie traite la souffrance intraitable des proches qui n'arrivent pas à envisager leur propre mort à travers celle que s'apprête à vivre leur proche. Le vide abyssal du manque de sens à leur propre vie! La perte du sens sacré de la vie- POINT.

et cet autre témoignage :

de Linda Landry, médecin :

Je suis médecin et j'ai trop vu de situation ou même inconscient le patient attend quelqu'un... Prolonge son agonie en attente de ce quelqu'un et quitte à son arrivée, dans les secondes après... Trop d'images me reviennent de fins de vies ou l'homme observateur aurait mis fin, mais tous les comptes pour la paix de l'âme n'étaient pas réglés. Je m'affiche contre l'euthanasie!!!

Espérons qu'elles rejoindront le Collectif de médecins pour le refus médical de l'euthanasie.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire