M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Des femmes du Chili trouvent une puissante façon de donner une voix aux enfants à naître

Heartbeat-megaphone-baby-preborn-pregnant-Chile-feminist.jpg

Cassie Fiano (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

Un des obstacles les plus grands que le mouvement pro-vie a à surmonter est de convaincre les activistes pro-avortement que les enfants à naître sont indépendants, des êtres humains bien vivants. Nous devons démontrer que ces enfants ne sont pas simplement des ensembles de cellules que les mères peuvent éliminer sur un coup de tête. 

Les ultrasons ont été des outils puissants pour en découdre de ce mythe, et, au rythme de l'avancement de la science et de la médecine, il est devenu de plus en plus difficile de nier l'humanité de l'enfant à naître. Mais encore, comment donner une voix à ces enfants?

Un groupe pro-vie féminin du Chili a trouvé une façon géniale de faire exactement cela.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Le Mouvement Féministe Reivindica a fait face à la culture d'avortement au Chili par une étonnante démonstration en octobre. Les femmes se sont réunies sur la Plaza de la Constitution, et ont marché ensemble vers les édifices gouvernementaux. Mais elles ne chantaient pas ni ne transportaient des pancartes; à la place, elles ont laissé les enfants à naître faire tout le discours. Les femmes ont attaché des moniteurs de foetus à leur ventre, et ont amplifié le son des battements de coeur des bébés avec des mégaphones.

Les enfants à naître n'ont rien à dire dans le choix à la base de leur vie ou de leur mort. Ce choix relève exclusivement de leur mère, qui peut décider de leur nier la vie - pour toute sorte de raisons - à travers les États-Unis et dans de nombreux pays du monde. Mais ce puissant geste de protestation par ces femmes chiliennes est un rappel sérieux que ces bébés sont des êtres humains depuis le tout début. Ils sont des personnes avec des coeurs qui battent. (Une nouvelle étude scientifique a récemment démontré que les coeurs des bébés commencent à battre moins de 16 jours après leur conception).

Le Mouvement Féministe Reivindica voulait aussi combattre le mantra de l'industrie de l'avortement que les 'droits à la reproduction`(traduction: l'avortement) est synonyme du fait d'être femme. RFM  a montré au monde entier que d'être pro-avortement n'équivaut pas à être 'pro-femme'. Elle ont rappelé à la société - et à tous parmi nous - que c'est vraiment la vie et la maternité qui priment et comblent, et non l'avortement.

Publicité



Laissez un commentaire