M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Demande d'enquête auprès de la GRC pour des meurtres par avortement après la 20e semaine de grossesse

Enfin, des députés ont pris au sérieux le code criminel du Canada qui exige de porter secours à toute personne en danger, y compris un bébé qui vient de naître, vivant, mais blessé par un avortement raté. Il y aurait près de 500 cas de ces homicides d'enfants nouveaux nés. Sur le site du journal Le Devoir du 31 janvier 2013:

Ottawa — Trois députés conservateurs ont demandé à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) d'enquêter sur des avortements faits à plus de 20 semaines de grossesse, car ils constituent, selon eux, des «homicides».

Les députés d'arrière-ban Maurice Vellacott, Leon Benoit, et Wladyslaw Lizon, ont envoyé une lettre à cet effet au commissaire Robert Paulson de la GRC, en date du 23 janvier 2013.
(...)
Ces «meurtres» — comme il est écrit dans la lettre — seraient la conséquence de tentatives d'avortements, qui auraient résulté en des bébés qui seraient morts après la naissance, expliquent les signataires de la lettre.
 
Ceux-ci se fient à des chiffres rapportés par le blogue Run with Life, qui précise qu'il y aurait eu 491 de ces cas entre 2000 et 2009.

Il s'agit bel et bien de meurtres et de non assistance à des personnes en danger... Pour plus de détails sur ces crimes sordides, financés par le gouvernement, vous pouvez lire les 2 articles que nous avions consacrés à ces crimes non punis. Cliquez ici et ici.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire