M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Défaite avortiste au Chili

bebe-4.jpgPar Mary Smith (LifeNews.com) traduit par François Volff

La légalisation de l'avortement au Chili - qui interdit tout avortement et [qui] a le taux de mortalité maternelle le plus bas d' Amérique latine - a été arrêtée d'un vote. La superbe victoire des pro-vie a surpris les observateurs, à l'exception de ceux qui pliant les genoux, priaient pour la victoire.

Le succès a eu lieu à la Chambre des députés de 120 membres à la suite d'une action du Sénat approuvant la loi visant à modifier la loi chilienne pour permettre l'avortement pour trois exceptions: un risque pour la vie de la mère, en cas de viol ou d'inceste, ou en cas de diagnostic prénatal péjoratif. La loi créerait également un contournement judiciaire pour les mineurs et limiterait les droits de conscience des agents de santé.

Les députés ont approuvé la loi il y a un an et les militants pro-avortement étaient confiants quant à l'approbation des modifications apportées par le Sénat. Cependant, le gouvernement au pouvoir de la présidente Michele Bachelet et de sa coalition de centre-gauche Nueva Mayoria (Nouvelle-Majorité), ainsi que des ONG satellites pro-avortement, [ont] négligé de s'assurer que suffisamment de partisans de la mesure pro-avortement étaient présents pour le vote.

×

Campagne de financement automne 2017

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

La défaite a été déterminée par la décision du député Marcelo Chavez du Parti Chrétien Démocrate, membre de la coalition au pouvoir, de s'abstenir du vote en expliquant aux médias locaux qu'il « n'avait pas pu prendre de décision » sur la législation. Son abstention a privé la faction pro-avortement des 67 votes nécessaires au passage: un certain nombre de législateurs appartenant à la coalition de Bachelet étaient en vacances au moment du vote.

La mesure passe maintenant à un comité bicaméral pour examen avant la réintroduction qui pourrait avoir lieu après une modification de la Cour constitutionnelle chilienne prévue fin août. Le changement devrait entraîner une cour plus conservatrice.

Les défenseurs Pro-Vie avaient annoncé des plans pour faire appel de tout changement législatif à la loi chilienne sur l'avortement à la Cour constitutionnelle. La Constitution chilienne protège l'enfant à naître en déclarant dans l'article 19 que la Constitution garantit à toutes les personnes le droit à la vie et à l'intégrité physique et psychologique de l'individu et déclare: « La loi protège la vie de ceux qui sont sur le point de naître ».

L'IPPF Hémisphère Ouest s'est engagé activement dans l'effort du lobbying: « L'IPPF / WHR a travaillé en étroite collaboration avec MILES Chile et APROFA - ainsi qu'une coalition plus large d'organisations dédiées à la promotion des droits à l'avortement - sur une stratégie de plaidoyer polyvalente visant à éduquer les législateurs, les autorités sanitaires, les enseignants et les parents à la construction d'un soutien public à long terme pour la décriminalisation de l'avortement ».

Le directeur de Miles Chile a reproché la défaite au gouvernement de Bachelet: « Tout le monde sait que certains députés et sénateurs seront toujours absents pour tout vote, mais cela aurait pu et aurait dû être pris en compte par la coalition au pouvoir et ce résultat empêché. Il est bien connu, ont-ils dit, que lorsqu'il s'agissait de traiter un projet de loi, son passage ne devrait jamais être pris pour acquis jusqu'à ce qu'il devienne loi ».

Elle a annoncé que l'ONG surveillera ce qui se passe à la Cour constitutionnelle parce que « nous n'exempterons pas cette Cour de répondre à nos propres exigences ».

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire