M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

De saisissantes photos du bébé Greyson, mort-né à 19 semaines, montrent la vérité au sujet de l’avortement

1-greyson.jpg

LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

À la suite de toutes les lois sur l’avortement et du fait que certains États insistent pour que la limite légale soit de 24 semaines, j’ai décidé de partager ces photos de mon petit garçon. Il se peut qu’elles soient difficiles à regarder pour certains; je suis contre l’avortement, et je suis aussi très favorable à l’adoption.

Les gens qui se disent « pro-choix » sont aussi « pro-avortement ». Voici mon opinion à ce sujet : Vous aviez le choix d’utiliser une méthode contraceptive pour prévenir une vie; mais, lorsque vous avez conçu, vous avez créé une vie. Ce n’est plus seulement votre corps; ce sont deux corps – le vôtre et celui d’un innocent bébé qui est en train de se développer à l’intérieur de vous. Et, choisir l’avortement, c’est prendre une vie innocente.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

2-greyson.jpg

3-greyson.jpg

Pour ceux qui disent avoir appris à 20 semaines que leur enfant souffrait d’un problème de santé, comme du syndrome de Down ou d’autre chose : vous dites que ce serait égoïste de garder le bébé, en raison du type de vie qu’il vivrait. Mais chaque vie compte. Qui êtes-vous pour dire que leur vie ne vaut pas la peine d’être vécue?

4-greyson.jpg

5-greyson.jpg

Et pour ceux qui choisissent l’avortement parce que ce n’est pas le bon moment : il y a aussi des choix pour vous. Vous êtes pro-choix – vous avez choisi de ne pas utiliser de protection. Mais, il y a toujours un autre choix : l’adoption.

J’ai mis mon bébé au monde à 19 semaines et 5 jours. Le travail a commencé prématurément. Tout est arrivé si vite. Il a vécu pendant près de deux heures. Il était pleinement développé. Il avait même des ongles et des orteils, et ses oreilles n’étaient plus collées à l’arrière de sa tête.

J’ai accouché à 20 semaines. Il est alors pour moi très pénible que les gens me disent qu’ils pensent que l’avortement devrait être permis à 24 semaines, parce qu’on enlève au bébé la chance de vivre. Mon bébé a vécu pendant deux heures. Dites-moi, maintenant, comment cela n’est pas enlever une vie?

6-greyson.jpg

Publicité



Laissez un commentaire