M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

De l'importance d'un père et d'une mère pour un enfant

Dans quelques régions comme le Québec, on permet l'adoption d'enfants à des partenaires de même sexe. Pourtant, les études sur l'apport spécifique de la mère et du père pour le bien de l'enfant ne se comptent plus, comparativement aux études marginales voulant démontrer que la différence sexuelle n'importe pas. Voici un article, parmi tant d'autres parus sur le sujet, de Nadia Gagnier, dans le journal Le Droit du 7 juin 2010: L'importance d'un père...

 

Mme Gagnier réaffirme l'importance des deux sexes comme figures parentales dans cet extrait:

«Bref, les pères ont leur façon masculine d'interagir avec leur enfant et les enfants ont tout autant besoin de ce type d'interaction que des soins et des échanges verbaux qu'ils ont de la part de leur mère. Le père permet également à l'enfant de sortir de la protection maternelle pour se préparer à grandir et à affronter le monde extérieur.

Le lien avec le père est donc très important dans le développement de l'enfant, et également pour la mère... Les mères aujourd'hui ont une vie active et une majorité d'entre elles sont sur le marché du travail. Le soutien d'un conjoint qui a une relation solide avec ses enfants est un facteur qui permet à la mère de mieux concilier ses rôles de travailleuse, de parent... et de femme.

Parallèlement, il semble que les pères s'engagent plus auprès de leurs enfants lorsque leur relation conjugale est harmonieuse et qu'ils sont encouragés à s'impliquer auprès de l'enfant.

Voilà un signe que la paternité et la façon masculine d'interagir avec un enfant devraient être plus valorisées dans les familles, et dans la société en général.»

Deux pères sans mère ou deux mères sans père, il manquera toujours quelqu'un à l'enfant. Ajouter un père ou une mère de substitution, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, sera toujours ajouter une béquille à une situation imparfaite pour l'enfant. Alors que tant de couples aimants désirent adopter un enfant, confier un enfant à des partenaires de même sexe demeure une injustice envers cet enfant. Il a besoin d'un père et d'une mère, point à la ligne. 

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire