M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Désinformation sur la nouvelle de cellules souches embryonnaires créées par clonage?

Cette nouvelle se retrouvait dans plusieurs journaux, dont La Presse du 15 mai 2013:

 

(Progrès?)

 

 

Des chercheurs américains ont créé des cellules souches embryonnaires humaines à partir de cellules de peau en recourant à une technique de clonage, une première après plusieurs tentatives infructueuses dans le monde ces dernières années.

Sans produire de clone, ces scientifiques ont démontré pour la première fois avec leurs travaux dévoilés mercredi qu'il est possible de créer des cellules souches embryonnaires génétiquement identiques à la personne dont elles sont dérivées.
(...)
Un autre avantage présenté par cette recherche est qu'elle n'utilise pas d'embryons fertilisés pour obtenir des cellules souches. Cette approche soulève d'importantes questions éthiques puisque l'embryon est détruit dans le processus.
 
Le site genethique.org du 17 mai 2013 commente ce « progrès »:
 
L’enthousiasme de la presse faisant écho à cette découverte est à modérer en raison des problèmes éthiques qui en découlent : 
Tout d’abord, et contrairement à ce qu’avance la presse, cette découverte créant des cellules souches embryonnaires humaines passe bien par la création d’embryons obtenus non par fécondation mais par clonage. La nouveauté de cette découverte réside dans l'amélioration de la technique de clonage: des chercheurs ont pu récupérer des cellules souches sur un embryon clôné âgé d'une semaine, pour obtenir les cellules embryonnaires humaines. Il y a alors inéluctablement destruction de l'embryon créé. 
Cette technique nécessite donc la création d'embryons aux seules fins de recherche, ce qui est interdit en France, par exemple, au nom de l’éthique, que ce soit par fécondation in vitro ou par clonage.
Enfin, il convient de souligner que les nombreux ovules nécessaires à cette découverte ont été obtenus après stimulation ovarienne intensive (prélèvement de 10 ovules par femmes) technique dont on connaît les risques de cancer notamment. La publication précise que celles-ci ont été indemnisées. 

 

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire