M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Commentaire de la fondation Jérôme Lejeune sur le prix Nobel de médecine pour des découvertes sur les cellules souches adultes

Sur le site de genethique.org du 10 octobre 2012:

 

(Shinya Yamanaka, John B. Gurdon)

 

Après la remise de son prix Nobel de Médecine 2012 (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 08/10/12), le biologiste britannique John B.Gurdon s’est dit "immensément honoré d’être récompensé par cette incroyable marque de reconnaissance et ravi de la recevoir avec (le chercheur japonais) Shinya Yamanaka, dont le travail a amené ce champ de recherche à offrir des perspectives réalistes de bénéfices thérapeutiques".

Dans le même temps, des scientifiques ont réagi. Ainsi, pour le Pr Marc Peschanski (ISTEM – INSERM), "ce prix Nobel est une excellente nouvelle. Yamanaka a créé le concept de reprogrammation cellulaire. […] [Un des] grand[s] intérêt[s] des cellules IPS [cellules souches pluripotentes induites] est la modélisation : on fabrique des lignées cellulaires à partir de donneurs atteints de maladies génétiques et on obtient des cultures permettant le criblage de molécules potentiellement thérapeutiques". Pour Jean-Marc Lemaitre, de l’Institut de génomique fonctionnelle (Inserm), les travaux du chercheur Japonais Shinya Yamanaka, ont été "une vraie découverte exceptionnelle".

Pour sa part, la Fondation Jérôme Lejeune, "se réjouit de cette remise du prix Nobel au Pr Yamanaka" et dit "regretter que l’Agence de la biomédecine ait mis plusieurs années avant de faire référence à cette découverte majeure qui constituait pourtant une alternative aux recherches sur l’embryon, qu’elle a continuées à autoriser par dérogations dans des conditions contestables". En outre, la fondation "en appelle aux responsables politiques afin qu’ils envoient un message clair et crédibilisant à la communauté scientifique internationale : la France engage pleinement ses forces de recherche au profit des cellules souches non embryonnaires".

Julian Savulescu, Pr d’éthique de l’université d’Oxford précise : "pour ses travaux, M. Yamanaka ‘ne mérite pas qu’un prix Nobel de médecine, mais aussi un prix Nobel d’Ethique". (...)

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire