M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Charte des valeurs : Le grand palabre

Bienvenue à Québec,  au festival du grand palabre de la Commission parlementaire sur la Charte des valeurs québécoises qui a débuté ses travaux le 13 janvier 2014.

Il y a au programme au-delà de 270 mémoires qui doivent être présentés par des individus, des groupes ou des organismes de tout acabit. Nous aurons droit à toute une panoplie de mémoires de la part d'organisations  plus ou moins connues comme «Les Libres Penseurs athées du Québec», «La Communauté des druides du Québec», «Madame prend congé», «Le Parti marxiste-léniniste du Québec», «Stop Circoncision Québec», «L'Association humaniste du Québec», «Citoyens contre l'abattage rituel d'animaux», le groupe «J'ai trouvé ça épouvantable»,  etc.

Pendant trois ou quatre mois, les médias parleront ad nauseam de cette commission parlementaire complètement inutile et qui coûtera une fortune aux contribuables. Comble de l'absurdité, la Première Ministre du Québec, Mme Pauline Marois, a toujours répété haut et fort que le gouvernement n'a aucunement l'intention de changer d'idée, car il a l'appui du bon peuple québécois. Vive la démocratie à la sauce péquiste!

Tout ce défoulement collectif a été très bien orchestré par notre gouvernement minoritaire pour préparer la prochaine campagne électorale qui aura probablement lieu  au printemps de 2014.

Depuis quelques mois, jamais au Québec n'a-t-on parlé autant de religion, de Dieu et de signes religieux. Mais attention, toute cette indigeste macédoine idéologique  qui va macérer durant des semaines dans la Vieille Capitale, vise un but très précis : rééduquer le bon peuple et le préparer à l'arrivée du Grand soir, c'est-à-dire l'indépendance socialiste et athée de la belle province.

Dès les premiers jours de cette Commission, le ton a été donné par de sulfureuses expressions d'opinions : «Si tu n'es pas content, retourne dans ton pays». «Il faut limiter la liberté de religion». «Porter un signe religieux n'est pas un droit fondamental». «Si la personne refuse d'enlever son signe religieux au travail, il faut la congédier». Etc.

Dans le journal La Presse du 15 janvier 2014, la populaire chroniqueuse Marie-Claude Lortie nous informait que les religions catholique, juive et musulmane ont des pratiques très sexistes et antiféministes inacceptables, en ajoutant : "Je condamne ma religion catholique. Le nouveau pape est moins néanderthalien que les autres, mais il refuse la prêtrise aux femmes et il ne dit pas encore officiellement qu'il accepte le divorce, la contraception et l'avortement. Il ne condamne pas les gais et les lesbiennes, mais il ne dit pas qu'il accepte l'homosexualité et le mariage gai". Voilà un très bon préambule pour parler de la Charte des valeurs québécoises. En effet, pourquoi attaque-t-on si férocement les différentes religions et surtout la religion catholique?

Regardons froidement ce dossier controversé. La Charte du gouvernement Marois a pour objectif de devenir un outil extraordinaire pour faire la promotion de l'athéisme au Québec. Porter un voile, une croix ou la Kippa, c'est épouvantable, car cela envoie un message religieux intolérable et dépassé aux enfants dans nos écoles et aux malades dans nos hôpitaux.

Nos médias athées sont actuellement remplis de chroniques, de textes d'opinions et d'éditoriaux qui vantent la Charte sous prétexte qu'il faut évoluer. Les adeptes de la neutralité athée crient à tue-tête que la religion ne doit pas s'immiscer sur la place publique et qu'il faut la cacher dans nos sous-sols et nos lieux de culte. Par contre, faire la promotion de l'athéisme,  c'est paraît-il, un grand pas en avant dans la bonne  direction.

Avec la Charte, l'intelligentsia athée rêve de mettre le bon peuple au pas en camouflant tous ces «ridicules» signes religieux ; il faut évoluer dans le bon sens, n'est-ce pas ? L'athéisme permet de conquérir une véritable liberté de pensée en remettant en question la croyance en Dieu. Voilà un objectif caché de la Charte québécoise qui aimerait bien gommer toute idée de Dieu au Québec. Vive les "Lumières" !

Dans un article d'opinion du journal La Presse (15 janvier 2014) on résume très bien cette problématique : Les signes religieux à l'école, à la garderie ou à l'hôpital sont  très malsains ; cela nous montre une sourde conviction à vouloir répandre la bonne nouvelle. Ceux et celles qui ont le voile sur la tête ou la croix dans le cou ne sont pas du genre à bien parler de l'évolution des espèces ou du Big Bang, deux théories universelles irréfutables qui doivent être enseignées dès le Primaire sous le signe de l'athéisme, «sans interférence prosélyte qui viendrait ramener ces paradigmes universels à l'état d'hypothèses mesurables à l'aulne des croyances et des superstitions», c'est-à-dire des religions. Voilà ! L'athéisme et la Charte ont bien meilleur goût !

Pourquoi faut-il bannir à tout prix les signes religieux ? Dans les écoles et les hôpitaux, on a une clientèle vulnérable, malléable, psychologiquement faible et incapable de se défendre. Il ne faudrait surtout pas que la religion vienne leur laver le cerveau avec la vision d'un voile, d'une Kippa ou d'une croix qui envoient un ridicule message religieux.

Tous ces ardents défenseurs de la Charte et de l'athéisme pensent que les enfants et les malades ne peuvent pas avoir un jugement éclairé face aux symboles religieux qui pourraient les influencer et les empêcher d'avoir une attitude hyper-critique face aux croyances religieuses. Alors, après avoir mis le crucifix dehors des écoles et des hôpitaux, faut-il revenir en arrière avec le voile, la croix et la Kippa ? Jamais. Vive l'athéisme ! La neutralité athée, c'est cela  qui est porteur de sens et d'espérance dans une société "avancée et très moderne."

Plus le grand show de la Commission parlementaire va se dérouler avec tambours et trompettes, plus on va voir les forces du mal ronronner orgueilleusement.

L'État québécois, soi-disant neutre et athée est en marche. La majorité de nos enseignants au primaire, au secondaire, au CÉGEP et à l'Université qui forment notre jeunesse sont de gauche,  athées ou agnostiques. Ils ne sont pas neutres. Ils font de la politique partisane dans nos établissements  scolaires avec la bénédiction syndicale. Ils ont appuyé  le mouvement étudiant  «les Carrés rouges» qui a renversé dans la violence et le chaos le gouvernement Charest en 2012. Ils font la promotion de l'athéisme et ne se gênent pas pour  ridiculiser  les religions dans leur enseignement. Ils appuient maintenant la Charte "neutre" et athée du gouvernement péquiste. Une grande partie de notre intelligentsia de gauche au Québec est derrière eux  financièrement et idéologiquement.

Avec la Charte des nouvelles et extraordinaires valeurs québécoises, le Québec est supposé entrer enfin dans une véritable modernité où la neutralité athée sera à l'honneur. La Grande noirceur sera enfin terminée!

En suivant ce grand spectacle qui se déroule à Québec, il ne faut pas être naïf. Il faut surtout lire entre les lignes et bien identifier les enjeux diaboliques de tout ce brasse-camarades.

Pendant que le bon peuple ne voit que du feu, il y aurait lieu de prier très fort, car une terrible Grande Noirceur, LA VRAIE, pointe à l'horizon.

Un peuple qui renie Dieu n'a pas d'avenir. Il prépare plutôt sa sépulture.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire