M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2641 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 6 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Cette vidéo virale a contribué à changer la perception de plusieurs au sujet de l’avortement

Viral_Video_1_French.jpg

Par Becky Yeh de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Comment les avorteurs décrivent-ils les enfants qui ne sont pas encore nés et comment décrivent-ils les violentes procédures d’avortement qu’ils effectuent sur eux? Une vidéo devenue virale expose ce que les avorteurs admettent quand ils ne réalisent pas que des caméras les filment.

«Qu’est-ce qui est humain?», une vidéo investigatrice et secrète tournée par «Live Action», explore l’industrie américaine des avortements tardifs et révèle des affirmations glaciales dites par des avorteurs concernant l’humanité des enfants dans l’utérus.

La vidéo, qui a recueilli des millions de vues sur Facebook et You Tube combinés, a été partagée environ cinquante mille fois. «Qu’est-ce qui est humain?» détaille l’empressement des avorteurs à tuer de façon brutale des bébés capables de survivre en dehors de l’utérus et expose la nature violente et inhumaine des procédures d’avortements tardifs qui surviennent quotidiennement dans les cliniques d’avortement.

×

Campagne de financement été 2017

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

2641 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 6 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie

Lancée dans le cadre de l’enquête «Inhumain» tenue par «Live Action», la vidéo «Qu’est-ce qui est humain?» change non seulement le débat sur l’avortement, mais elle incite à de très fortes réactions chez les téléspectateurs. Avec plus de vingt-trois mille commentaires suivant la publication sur Facebook, et ce sans compter tous les partages, cette vidéo génère un important dialogue sur la violence de l’avortement et l’humanité de l’enfant à naître. Après le visionnement du court-métrage, quelques téléspectateurs ayant partagé la vidéo ont dit qu’ils étaient maintenant plus que jamais contre l’avortement, alors que d’autres sont mêmes allés jusqu’à dire que la vidéo leur a complètement fait changer d’avis sur l’avortement.

La vidéo tournée de façon secrète expose les mêmes avorteurs qui apparaissent dans le documentaire de PBS «After Tiller», un film qui glorifie et, selon les matériaux promotionnels du film, cherche à «humaniser» les avorteurs pratiquant des avortements tardifs. Les caméras de «Live Action» ont su filmer les déclarations inquiétantes de Leroy Carhart, un avorteur qui a, de façon flagrante, comparé les enfants à naître à de la «viande dans une mijoteuse». Une patiente de vingt-neuf ans, Jennifer Morbelli, est morte sous les mains de Carhart après une procédure d’avortement bâclée.

La vidéo secrète révèle aussi l’avorteuse Laura Mercer en train de désinformer au sujet du développement fœtal une de nos enquêteuses qui se faisait passer pour une femme cherchant à avoir un avortement tardif.

Enquêteuse: Rendu à ce point (vingt-trois semaines), est-ce que ça a tous ses organes, tous ses trucs? Genre, est-ce que c’est complètement développé?»

Mercer : «Ce n’est pas encore complètement développé. Heu, ça ne ressemble même pas à… Ça ne ressemble même pas à un bébé encore.»

Enquêteuse :«Ah non?»

Mercer: «Techniquement, ça a tous ses organes. Ça a des membres, comme nous tous qui avons des membres, mais ce n’est pas complètement formé».

viral_video_2_copy.jpg

Mercer détaille l’horrible protocole associé au «décès» de l’enfant, protocole qui inclut l’injection de Digoxine (un médicament qui agit comme un poison lorsqu’il est administré en dehors de sa fenêtre thérapeutique) dans le cœur fœtal ou dans le liquide amniotique pour tuer le bébé, aussitôt suivi par un accouchement provoqué. Mercer explique aussi la dilatation et la procédure d’évacuation, qui déchirent l’enfant à naître, membre par membre.

viral_video_3_copy.jpg

Les enquêtes révolutionnaires de «Live Action» ont documenté des abus sérieux dans l’industrie de l’avortement, y compris la couverture effrénée d’abus sexuels, l’aide et l’incitation de trafiquants de sexe chez les mineurs, l’empressement voulu des avorteurs à pratiquer des infanticides et des avortements basés sur le genre et la race, aussi bien que la désinformation médicale et la manipulation.

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2641 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 6 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire