M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

1111 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Certains avorteurs craignent de ne pas avoir de relève en Belgique... et critiquent l'avortement médicamenteux

Sur le site de rtbf.be du 25 juillet 2013:

 

(Dominique Roynet, avorteuse, critique ici l'avortement médicamenteux. Une critique que l'on ne rapporte certainement pas aux milliers de femmes utilisant cette technique en France)

 

Il est "urgent" que d'autres universités que l'ULB s'impliquent dans la formation des jeunes généralistes pratiquant l'avortement, au risque de courir le risque d'une pénurie, et donc d'en limiter l'accès au droit, écrit le docteur Dominique Roynet, dans l'état des lieux 2013 du Centre d'Action Laïque (CAL) sur l'avortement.
 
Celle-ci dénonce également le recours abusif à l'avortement médicamenteux (méthode qui n'est ni simple ni indolore) pour interrompre des grossesses tardives, un moyen qui, souligne-t-elle, ne peut constituer une solution de rechange face à la pénurie, en ce qu'elle est irrespectueuse de la fragilité psychologique des femmes.
 
Depuis huit ans, le département de médecine générale (DMG) de l'ULB, en collaboration avec le GACEHPA (Groupe d'Action des Centres Extra-Hospitaliers Pratiquant l'Avortement), propose aux étudiants et assistants une formation sur trois années à la pratique de l'avortement.
 
Médecin généraliste, membre d'un Planning Familial (Rochefort), administratrice du GACEHPA, chargée de cours et maître de stage au DMG de l'ULB, Dominique Roynet rappelle qu'en Belgique, quelque 15 000 avortements par an sont pratiqués dans des centres extra-hospitaliers par environs 80 généralistes, dont la majorité ont 50 ans et plus. "Depuis la génération militante des années '70-'80, la relève a été très mal assurée et la formation sur le tas de quelques médecins motivés a souvent abouti à leur abandon de la pratique", ajoute-t-elle.
 
(...)

Si ce qu'elle dit est vrai, c'est une très bonne nouvelle!

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

1111 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire