M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Ce carême, prions pour la fin de l'avortement

40_jours_pour_la_vie.jpgAujourd’hui, le mercredi des Cendres, débutent à Montréal (et dans 354 communautés partout au monde) les 40 jours pour la Vie.

Par Georges Buscemi, président de Campagne Québec-Vie

Les 40 Jours pour la Vie sont des vigiles internationales ayant lieu deux fois par année pendant 40 jours, 12 heures ou 24 heures par jour, devant un centre d’avortement. L’événement se tient au printemps et en automne.

3 éléments : la prière et le jeûne, la vigile pacifique, la sensibilisation publique

1. La prière et le jeûne

La prière et le jeûne pour la fin de l’avortement sont au centre des 40 jours pour la vie. Tous les participants aux 40 jours, qu’ils soient à la vigile ou dans leurs foyers ou églises prient et jeûnent pour la fin de l’avortement. Les personnes âgées, les communautés religieuses, et plusieurs autres individus sont invités de façon spéciale à prier durant ces 40 jours.

2. La vigile publique et pacifique

La vigile des 40 jours pour la vie est une forme de témoignage à la tragédie qu’est l’avortement, mais c’est aussi un témoignage de la compassion de Dieu qui appelle tout un chacun à être solidaire avec ceux et celles qui sont en détresse : les mères qui pensent commettre un avortement, ainsi que les êtres humains qui sont sur le point d’être mis à mort, c’est-à-dire les enfants à naître vivant dans le sein de la mère.

La vigile est un témoignage public nécessaire puisque d’innombrables passants sont exposés à la vérité du sujet de l’avortement. Ces derniers réalisent, peut-être pour la première fois, qu’il existe un centre d’avortement dans leur milieu, en plus d’être exposés à ce problème, qui est normalement repoussé ou totalement ignoré par les médias.

3. La sensibilisation publique

De plus, les 40 Jours pour la Vie offrent une facette de « sensibilisation de rue ». En effet, des participants, seuls ou par groupe de deux, font du porte-à-porte pour diffuser le message des 40 Jours pour la Vie, en plus de demander l’opinion des gens sur l’avortement. Il y a aussi d’autres participants qui offrent des dépliants et qui discutent avec le grand public dans des stations de métro et à d’autres endroits achalandés.

Une œuvre de charité qui mobilise le corps du Christ

Finalement, les 40 Jours pour la Vie sont un événement où des chrétiens se donnent la main pour défendre les enfants à naître et leurs mères.

***

Venez prier, en semaine, au coin de Berri et de Ste-Catherine est, et la fin de semaine, à l’angle de Saint-Joseph est et de Saint-Laurent.

De 8 h à 17 h, du 14 février jusqu’au 25 mars 2018.

Pour plus de renseignements, ou pour vous inscrire à la vigile, suivre ce lien :

40 jours pour la Vie

Georges Buscemi, président de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire