M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Survivre au cancer du cerveau

cancer_cerveau.JPG(Photo : Tdvorak sur wikimédia.org, licence creative commons)

Mme Heather Knies, de l’Arizona, vient d’informer la télévision de sa ville de Phoenix, qu’elle a survécu au même cancer du cerveau dont Mme Brittany Maynard était atteinte, alors que Mme Maynard, à qui on a donné aucun espoir, est déménagée en Oregon pour se prévaloir du suicide assisté, qu’elle a mis à exécution, au tout jeune âge de 29 ans, samedi dernier. Toutes deux avaient reçu un pronostic de six mois à vivre. Il y a dix ans, Mme Knies a subi deux opérations ainsi que des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie, et depuis, des examens d’imagerie par résonance magnétique (IRM) aux trois mois démontrent l’absence totale de cancer chez elle. Pourquoi Mme Maynard n’a-t-elle pas reçu la chance que Mme Knies a eue ? Les diagnostics et les pronostics fatalistes pourraient-ils être, parfois, une façon de décourager les gens à se prévaloir de traitements bénéfiques ?

Isabelle O’Connor
Montcerf-Lytton (Québec) Canada

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?
Nous avons besoin de vous.
Merci de donner un peu moins de 2,50$
par semaine pour assurer la survie de ce
site de nouvelles unique au Québec >>


Laissez un commentaire