M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Bonne nouvelle! La campagne électorale débute demain! Confirmation de la mort du projet de loi 52!

(La députée Christine St-Pierre s'est prononcée contre le projet de loi 52.)

(Photo : Simon Villeneuve sur wikimedia.orglicence creative commons)

Sur le site du journal Le Devoir du 4 mars 2014 :

Québec — La première ministre, Pauline Marois, demandera mercredi au lieutenant-gouverneur Pierre Duchesne de dissoudre l’Assemblée nationale du Québec. Les Québécois iront aux urnes le lundi 7 avril. 

La bataille n'est pas finie. Il ne faut rien lâcher. Il faut travailler à faire battre tous les députés actuels du Parti Québécois et de Québec Solidaire, ceux de la CAQ exception faite de Michelyne C. St-Laurent, qui ont endossé l'élimination par euthanasie des personnes vulnérables et qui veulent « ressusciter » ce projet le plus tôt possible, dont Philippe Couillard.

Et il faut soutenir la vingtaine de députés libéraux qui ont  voté contre. Pour consulter cette liste, cliquez ici.

À noter, trois députés contre l'euthanasie ne se représenteront pas, Henri-François Gautrin, Danielle St-Amand et Pierre Marsan.

Aussi, il faut rappeler que les députés libéraux sont contre la charte des valeurs du Parti Québécois.

Il faut également regarder du côté des candidats indépendants s'il y a de meilleurs choix.

Mais le Parti Québécois et Québec Solidaire qui obligent leurs candidats à voter pour l'euthanasie ne peuvent en aucune façon recevoir notre soutien.

Il nous  faut rappeler ici les principes non négociables lors d'une élection :

Parmi ceux-ci, les principes suivants apparaissent aujourd'hui de manière claire :

1 — la protection de la vie à toutes ses étapes, du premier moment de sa conception jusqu'à sa mort naturelle;  

2— la reconnaissance et la promotion de la structure naturelle de la famille — comme union entre un homme et une femme fondée sur le mariage — et sa défense contre des tentatives de la rendre juridiquement équivalente à des formes d'union radicalement différentes qui, en réalité, lui portent préjudice et contribuent à sa déstabilisation, en obscurcissant son caractère spécifique et son rôle social irremplaçable;  

3— la protection du droit des parents d'éduquer leurs enfants.  

Ces principes ne sont pas des vérités de foi, même s'ils reçoivent un éclairage et une confirmation supplémentaires de la foi; ils sont inscrits dans la nature humaine elle-même et ils sont donc communs à toute l'humanité. L'action de l'Église en vue de leur promotion n'est donc pas à caractère confessionnel, mais elle vise toutes les personnes, sans distinction religieuse. Inversement, une telle action est d'autant plus nécessaire que ces principes sont niés ou mal compris, parce que cela constitue une offense contre la vérité de la personne humaine, une blessure grave infligée à la justice elle-même.

Nous devons nous renseigner sur les choix de chacun des candidats de nos circonscriptions.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire