M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un juge de cet État juge inconstitutionnel le délai de réflexion avant d’obtenir un avortement

Juge.jpg

Par Reinformation.tv

Le gouvernement des juges est indispensable à la culture de mort… Le juge Terry Lewis vient de rendre permanente une injonction temporaire accordée l’an dernier par la Cour suprême de Floride à une clinique d’avortement contestant la mise en place d’un délai de réflexion obligatoire de 24 heures entre une demande d’intervention et sa réalisation.

Le juge a indiqué que l’Etat n’avait pas démontré son intérêt à faire appliquer la mesure ni que cet éventuel intérêt ait été défendu de la manière la plus restrictive possible. Il a notamment rejeté l’argument selon lequel la plupart des interventions médicales sont en pratique soumises à un délai, même si celui-ci n’est pas légal, ainsi que l’argument mettant en avant l’avantage de pouvoir obtenir un consentement mieux éclairé.

L’avortement continuera ainsi de constituer une des seules interventions médicales invasives à être pratiquées sur-le-champ, et ce lors d’une première visite à un avortoir.

Laissez un commentaire

Aux Etats-Unis, une élève revient de l’école avec un implant contraceptif

mom_furious_pic_from_KOKI-Miracle-Foster.jpgMiracle Foster, la mère de l'adolescente. — Capture d'écran (KOKI-TV). — L'image provient de LifeSiteNews.

Par Clémentine Jallais (Reinformation.tv) — L'article date du 4 avril 2017 mais n'en demeure pas moins intéressant. Il est à noter que les États américains ne sont plus obligés de financer le Titre X grâce au président Trump, d'autres choses ont pu changer. Toutefois cet article montre bien ce qu'est le Planning familial. — NDLR.

L’affaire est choquante – mais emblématique. Dans le comté de Tulsa, en Oklahoma, une adolescente est revenue chez elle avec un contraceptif hormonal de longue durée, le Norplant, implanté sous la peau. L’opération s’est faite en clinique, mais c’est l’école qui l’y a amenée… Un viol hallucinant de l’autorité parentale ? Oui, et pourtant, qui reste en conformité avec le Titre X dont se prévaut ce geste.

Dès 1991 et l’introduction du médicament aux Etats-Unis, le Planning familial avait revendiqué haut et fort sa politique d’insérer « Norplant » dans les corps des adolescentes sans avoir le consentement des parents.

Vingt-cinq ans plus tard, c’est engagé.

« Une sortie éducative »… et un implant contraceptif invasif pour 5 ans

On avait parlé à la mère d’une « sortie éducative » et elle avait accepté – elle est aujourd’hui chavirée. La jeune fille de 16 ans s’est vue poser par une clinique locale les six bâtonnets dans le haut du bras. Si l’opération n’a pris qu’une quinzaine de minutes, l’effet du contraceptif durera, lui, cinq longues années, le temps de libération de l’hormone – une véritable stérilisation temporaire.

Laissez un commentaire Lire la suite

Un centre d’avortements reconverti en clinique gratuite pour les pauvres et dédiée à la Sainte Vierge

Centre-medical-catholique.jpg

Par Léo Kersauzie (média-catholique.info)

Etats-Unis – En Virginie, la Fondation catholique Blessed Virgin Mary a fait l’acquisition d’une clinique spécialisée dans les avortements (l’Amethyst Health Center) et l’a transformée en un centre médical gratuit dédié à la Vierge Marie et ouvert aux plus démunis.

Le centre médical est maintenant appelé Clinique médicale gratuite Mère de la Miséricorde. Il a été inauguré le 6 décembre et a été transféré aux organismes de bienfaisance catholiques du diocèse d’Arlington.

Mgr. Michael Burbidge, évêque d’Arlington, est venu bénir la clinique.

Le directeur de la clinique, le Dr Scott Ross, a déclaré au journal américain The Washington Post que le personnel est particulièrement heureux de faire « quelque chose de bien » là où précédemment, des enfants étaient mis à mort dans le ventre de leur mère.

Le Dr Ross a rappelé qu’à l’époque, des groupes pro-vie venaient régulièrement prier devant ce centre pratiquant des avortements et que leurs prières ont été récompensées.

De plus, la Fondation Blessed Virgin Mary a également récupéré le numéro de téléphone de la ligne pour les femmes voulant avorter, et redirige maintenant vers un centre d’aide pour les femmes enceintes en difficulté.

Laissez un commentaire

Des enfants privés de l'esprit de Noël au nom de la laïcité

christmas-Noel-Roys-Mages-Etoiles.jpgCette image ne provient pas du dessin animé dont il question dans l'article.

Par fsspx.news

Des enfants ont été évacués d’un cinéma après que leurs enseignantes se soient rendues compte que la projection d’un film d’animation sur la naissance du Christ avait un contenu religieux… Ce qu’elles n'avaient visiblement pas compris.

L’histoire peut prêter à sourire : 83 écoliers qui regardaient paisiblement un dessin animé, ont vu leur séance de cinéma brutalement interrompue le 13 décembre 2017. Ce sont leurs deux maîtresses d'école qui ont pris cette décision. Les faits se sont produits à Langon, en Gironde.

Gêné, le responsable du cinéma a décidé de rembourser la séance : « j'avoue que je n'avais pas vu le film avant, il vient d'un grand studio américain », a-t-il bredouillé.

La moralité du film n’est pas en cause - le cinéma en question n’est pas plus regardant que les autres en ce domaine - mais il s’agit d’une question de « laïcité à la française », une expression qui en dit long. Manifestement, raconter l'histoire de Noël juste avant Noël ne convient pas aux enfants de l'école publique, même à travers les yeux d'un petit âne qui, en compagnie d'autres animaux et des rois mages, va saluer le petit Jésus dans sa crèche.

Laissez un commentaire Lire la suite

L’école à la maison en plein essor dans ce pays

ecole-maison-essor-Royaume-Uni-parent-enfant.jpg

Par Reinformation.tv

Le nombre d’enfants scolarisés à domicile y a doublé en six ans, selon les statistiques officielles compilées d’après des données locales et qui se reconnaissent « incomplètes ». Il atteint un total d’au moins 30.000 élèves pour l’année scolaire 2016-2017, contre 15.000 environ en 2011, et pourrait même avoisiner les 50.000.

Alors qu’une belle part de ces enfants bénéficiant de l’école à la maison a sûrement profité de la lucidité des parents affolés par le décervelage programmé dans les écoles sous contrôle étatique au Royaume-Uni – comme en France – plusieurs institutions éducatives et parlementaires britanniques se sont alarmés de cette tendance, craignant que ces jeunes ne reçoivent une « instruction médiocre ».

Pourtant les recherches montrent que l’éducation à la maison garantit de bien meilleurs résultats scolaires que ceux des enfants passés par les écoles qui en outre se chargent de leur « lavage de cerveau », observe Alex Newman de freedomproject.com. C’est dans les écoles sous contrôle du gouvernement dans les pays développés que l’instruction est par nature « médiocre »…

Au Royaume-Uni, la réponse des autorités face à l’engouement pour l’école à la maison consiste pour l’heure à réclamer davantage de contrôles et l’enregistrement obligatoire des enfants qui en bénéficient.

Laissez un commentaire

La réalité de l’avortement : un terrifiant suicide démographique

avortement-Espagne-chiffres-suicide-demographique.jpg

Par Jeanne Smits (Reinformation.tv)

Tragique, la réalité de l’avortement en Espagne s’accompagne d’une baisse continue des naissances qui fait du pays l’un de ceux qui se dépeuplent le plus en Europe. Les chiffres révélés par l’office national des statistiques attestent d’un suicide démographique bien réel.

Les données officielles du ministère de la santé parlent de 93.131 avortements volontaires en Espagne en 2016, ce qui représente un taux d’avortements de 10,36 pour 1.000 femmes entre 15 et 44 ans, une proportion en hausse à la suite de l’adoption de la loi Aido qui a institué l’avortement libre jusqu’à 14 semaines de grossesse.

Les chiffres de l’avortement en Espagne : 255 morts par jour

A raison de plus de 255 interventions par jour, le massacre a touché près de 65.000 enfants à naître au cours des 8 premières semaine de grossesse, 22.407 entre la 9e et la 14e semaine, et 5.533 entre la 15e et la 22e semaine. 216 « IVG » ont frappé des tout-petits âgés de 23 semaines ou davantage.

On apprend aussi que près de 800 femmes en étaient en 2016 à leur 6e avortement ou davantage. Et plus de 33.000 femmes avaient subi entre deux et cinq avortements.

Laissez un commentaire Lire la suite

Le cri d’alarme des parents d’un enfant « transgenre » à propos de l’idéologie qui détruit leur fille

triste.JPGLa photo n'est pas celle de la personne en question.

Par Jeanne Smits (Reinformation.tv)

Il faut se battre, et refuser de se soumettre ! Ainsi pourrait-on résumer le message d’un couple de parents interrogés par Breitbart News à propos de l’actuel « voyage » de leur fille Danielle, une étudiante qui fait sa « transition » pour devenir garçon. Le cri d’alarme de Kristie Sisson, la maman, vise l’idéologie du genre et surtout l’idéologie transgenre qui fait pression sur les parents américains pour qu’ils acceptent les traitements de blocage de la puberté et autres mutilations associées au soi-disant changement de sexe des jeunes, parfois très jeunes. C’est un mouvement « radical » qui doit être combattu, insiste-t-elle. Car il détruit des vies.

L’histoire de sa fille Danielle est exemplaire, tristement exemplaire. « Tout cela nous est tombé dessus par surprise », explique Kristie Sisson. « Car Danielle a eu une enfance normale, elle a fait tout ce que font les filles : se déguiser en princesse, jouer avec les poupées, se maquiller, se parfumer, porter des bijoux. »

Laissez un commentaire Lire la suite

Le Canada a légalisé l’euthanasie. Maintenant, des parents demandent aux médecins de tuer leurs enfants malades

medecin-avec-seringle-2.jpg

Par Lianne Laurence — traduit par Campagne Québec-Vie

Toronto, 20 novembre 2017 (LifeSiteNews) — L’euthanasie est légale au Canada depuis un peu plus d’un an et davantage de parents demandent aux pédiatres d’euthanasier leur enfant ou nourrisson handicapé ou mourant, rapporte un sondage de la Société Canadienne de Pédiatrie (SCP).

L’activiste américain anti-euthanasie Wesley Smith a déclaré que les résultats de l’enquête attestent l’existence d’une pente moralement glissante, que descend une nation quand elle accepte de reconnaître que « tuer est une réponse acceptable à la souffrance humaine. »

« Une fois que l’idée d’euthanasie est déchaînée, elle ne cesse jamais de s’étendre », écrit-il dans le National Review.

« Je suppose que Robert Latimer – le fermier canadien qui a assassiné sa fille parce qu’elle avait une paralysie cérébrale – était un visionnaire, » ajouta-t-il.

La SCP a sondé ses membres à la lumière de la possibilité que le Canada étende le programme d’euthanasie aux enfants. Présentement, l’euthanasie n’est disponible que pour des adultes consentants.

En effet, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a indiqué la possibilité d’inclure cette éventualité dans ce projet de loi, adopté en juin 2016.

Laissez un commentaire Lire la suite

L'hécatombe

Ruines-eglise.jpg

Par Paul-André Deschesnes

J’ai devant moi le journal régional québécois «Info-Laurentides» du 13 décembre 2017 qui annonce une très triste nouvelle.

L’évêque du lieu (diocèse de St-Jérôme) informe la population que «d’ici juin 2018, le nombre de paroisses va passer de 35 à 9 et le nombre d’églises en fonction va chuter de 54 à 21.» Du jamais vu au Québec en si peu de temps.

Selon ce pasteur, il ne reste plus que 2% de la population qui pratique encore sa religion en fréquentant son église locale le dimanche. La dîme est en chute libre. Les quêtes ne rapportent presque plus rien, le chauffage et l’entretien coûtent une fortune et le gouvernement offre très peu d’aide financière pour renflouer les coffres. De plus, les vocations sacerdotales sont très rares et le nombre de prêtres est en voie d’extinction.

Pendant que les églises tombent en ruines au Québec, le bon peuple, neutre, apostat et de plus en plus athée et agnostique ne semble pas préoccupé par cette catastrophe. Seul le petit reste de 2% se dit très attristé par cette sombre perspective.

Que vont devenir tous ces temples sacrés ? L’évêque nous confirme qu’ils seront vendus ou démolis. Il n’y a aucune autre solution. C’est la peine capitale !

Laissez un commentaire Lire la suite

Le danger du transhumanisme

transhumanisme-1.JPG

Par Paul-André Deschesnes

Nous nous rendons compte, à moins d’avoir de très longues œillères, que notre humanité décadente s’enfonce dans de très épaisses ténèbres.

D’après une très sérieuse étude dont les résultats ont été publiés dans la revue scientifique «Frontiers in Physiology», notre planète terre est rendue aujourd’hui au niveau du transhumanisme (Journal de Montréal, 12 décembre 2017). L’être humain aurait atteint le maximum de ses capacités dites naturelles. À tous les niveaux de la société, l’homo sapiens en est rendu à un plafonnement de sa performance. Il faut donc dépasser tout cela grâce à toutes sortes d’interventions artificielles et sans limite.

N’oublions pas que l’homme, ce personnage post moderne qui a abandonné la sagesse pour mieux se vautrer dans l’orgueil, la perversion et l’abomination, a décrété qu’il est lui-même le nouveau dieu, tout en décrétant que le vrai Dieu n’existe pas.

Dans cette foulée délirante, notre monde décadent a trouvé les recettes diaboliques pour dépasser la normalité en créant toutes sortes d’industries qui n’ont ni limite, ni sagesse, ni morale : industrie de la génétique, des substances dopantes, de la robotique, de la sexualité extrême et très diversifiée, de l’avortement, de l’euthanasie, de la cyberdépendance à toutes les nouvelles machines électroniques, de l’hyper-esclavage à toute une kyrielle de technologies inimaginables.

Laissez un commentaire Lire la suite