M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un avortement post-naissance ? Une juge laissa partir une jeune femme qui avait noyé son nouveau-né

law-1063249_640.jpg

Par Steve Weatherbe (LifeSiteNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

Une femme qui noya son nouveau-né pour qu’elle puisse passer un examen à l’université Kamloops Thompson Rivers n’a eu que deux ans de probation d’une juge de Cour Provinciale, parce qu’elle avait déclaré que ce bébé était le fruit d’un abus sexuel.

Vous pouvez difficilement appeler cela une tape sur le poignet, a dit Jack Fonseca de la Campaign Life Coalition.  La même excuse qui est utilisée pour justifier un avortement est maintenant appliquée pour justifier le meurtre d’enfants nouveau-nés.  Je pense qu’il est discutable que ce juge soit à décriminaliser le meurtre d’enfants par la porte arrière, par un précédent judiciaire. 

Le procureur de la Couronne Will Burrows a dit à la Cour que Courtney Saul qui est maintenant âgée de 19 ans, donna naissance à un garçon qu’elle prénomma Georges Carlos, au matin du 15 décembre dans la salle de bain du sous-sol à son appartement de Kamloops.

Laissez un commentaire Lire la suite

Victimes du trafic sexuel: Le planning familial ne posait pas de question

lonely-girl-woman1.jpg

Nancy Flanders (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

18 octobre 2016 - Il y a aujourd'hui plus que jamais dans l'histoire de l'humanité des gens qui vivent en esclavage. Rien que dans les Etats-Unis, on peut en dénombrer 400 000. Or la société dans son ensemble et les organisations qui ont la possibilité de sauver ces individus choisissent de ne pas le faire. Au contraire, ils choisissent de fermer les yeux sur ce drame de manière à faire de l'argent en poussant à l'avortement.

Selon l'UNICEF, il y a environ 1,2 million d'enfants qui font l'objet de trafic sexuel. Ils sont exploités sexuellement sous peine de perdre la vie. Ils sont violés, battus, mutilés au rasoir, et menacés de mort. Les études les plus récentes montrent que les victimes qui tombent enceintes sont forcées à avorter à répétition.

L'étude de "The Health Consequences of Sex Trafficking and Their Implications for Identifying Victims in Healthcare Facilities" a montré que sur les 66 cas d'abus identifiés, 55 % aboutissent au moins à un avortement. Plus de 30 % conduisent à de multiples avortements.

Laissez un commentaire Lire la suite

Un professeur en Colombie-Britannique licencié pour son opposition à l'avortement

prof-censure.JPG

(Pour une école libre) Un enseignant a été congédié, il y a une semaine, par une prestigieuse école secondaire privée de Colombie-Britannique après qu’une étudiante s’est plainte qu’il avait exprimé son opposition personnelle à l’avortement lors d’un cours de droit.

Le récit des derniers jours de cet enseignant anonyme dans une école privée « chic » a été raconté mercredi dans le National Post par la chroniqueuse Christie Blatchford.

À la lecture de cet article, John Hof de l’organisme pro-vie, United for Life BC, a déclaré : « C’est atroce. Cela dépasse les bornes du bon sens. Il prive ce gars de ses libertés fondamentales. Il s’agit d’un exemple extrême de rectitude politique ».

John Carpay du Centre juridique pour les libertés constitutionnelles a ajouté : « Bien qu’une école privée puisse décider de ses propres règles internes, je me demande ce que les parents qui envoient leurs enfants à cette école pensent de cette réaction extrême. Est-ce qu’ils veulent vraiment que leurs propres enfants soient élevés dans de délicats cocons qui les protègent de toute idée contrariante et qu’ils se mettent à crier “on me provoque” dès qu’ils entendent des propos qui leur déplaisent ? »

Laissez un commentaire Lire la suite

Le parlement ontarien approuve à l’unanimité une loi radicale qui redéfinit les relations parent-enfant

flag-1184117_640.jpg

Lianne Laurence (LifeSiteNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

La Loi 28, qui altère la structure familiale en vue d’apaiser les militants LGBTQ, fut approuvée unanimement au parlement ontarien mardi dernier par soixante-dix-neuf députés des trois principaux partis provinciaux. Vingt-huit députés furent absents au moment du vote.

Selon Campaign Life Coalition, le chef du Parti progressiste-conservateur, Patrick Brown, a fait pression à ses députés en leur offrant un choix : ou qu’ils votent en faveur de la Loi, ou bien qu’ils ne se présentent pas au vote.

Des groupes pro-famille ont critiqué le gouvernement libéral pour avoir imposé la loi polémique « Familles égales ».

La Loi 28 renverse complètement l’ancienne conception de la « famille », fait remarquer Gwen Landolt, de REAL Women, dans une critique du 16 octobre. La famille, dit-elle, est une société qui consiste en des personnes liées par le mariage, le sang ou l’adoption. La loi « Familles égales » donne une nouvelle définition juridique aux notions de « père », « mère » et « parent » afin de tenir compte des couples homosexuels qui font concevoir leurs enfants par des moyens de reproduction artificielle.

Laissez un commentaire Lire la suite

Lettre ouverte d'un pro-vie à une journaliste du Plateau Mont-Royal

espresso-macbook.JPG

Chère journaliste du Plateau Mont-Royal,

Je me présente : mon nom est Georges Buscemi. Je suis président de l’organisme Campagne Québec-Vie, voué à la défense de la personne humaine, de la conception à la mort naturelle, ce qui signifie, selon vous, que j’ai le désir irrépressible de contrôler votre utérus. J’ai lu avec intérêt votre billet dans lequel vous exprimiez votre désaccord avec notre activité de conseiller de trottoir, activité à laquelle le ministre Gaétan Barrette veut mettre un terme, en imposant un périmètre de 50m autour des avortoirs du Québec. D’ailleurs, vous avez raison de vous révolter contre nous. Il faut de la mauvaise volonté pour défendre une cause « jurassique » comme la nôtre – Je vous écris donc pour me repentir.

Vous avez raison : un être humain enfoui dans le cachot humide d’un goulag –ou le cachot humide du goulag qu’est devenu le ventre d’une mère qui choisit l’avortement— n’a de ce fait plus aucune valeur, et doit donc être privé de tout droit, jusqu’à être démembré, jeté dans les déchets biologiques et incinéré sans cérémonie.

Laissez un commentaire Lire la suite

Un activiste pro-vie de 19 ans scolarisé à la maison remporte les élections en Ontario par une large majorité

Sam_Oosterhoff(1)_810_500_55_s_c1.jpgSam Oosterhoff, 19 ans, est le plus jeune député de l'histoire de l'Ontario

Lianne Lawrence (LifeSiteNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

Le 18 novembre 2016 — Un jeune diplômé de 19 ans scolarisé à la maison et défenseur de la vie a remporté une élection provinciale par une large majorité jeudi soir, devenant ainsi le plus jeune membre d’un Parlement provincial de l’histoire de l’Ontario.

Sam Oosterhoff, qui a interrompu sa première année d’études en sciences politiques à la Brock University pour pouvoir se présenter aux élections, a survolé les débats à Niagara-Ouest–Glanbrook, remportant 54 % des suffrages dans la circonscription tenue auparavant par l’ancien chef progressiste-conservateur, Tim Hudak.

Jack Fonseca, membre de Campaign Life Coalition (CLC), note que le jeune homme a remporté une victoire éclatante malgré une « campagne de dénigrement irréfrénée » menée par le parti libéral majoritaire et les médias grand public.

Laissez un commentaire Lire la suite

Si l'avortement tardif n'est pas de la torture, il est difficile d'imaginer quoi d’autre le serait

avortement-tardif.JPG

Adam Peters (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

La torture a beaucoup fait les manchettes. Même le président américain élu, Donald Trump, s'est engagé à infliger « un enfer bien pire que le simulacre de noyade » aux présumés terroristes. Tandis que Trump n'a pas précisé quelles tactiques il utiliserait, un rapport de 2014 a détaillé celles employées par la CIA dans le passé. Elles comprenaient des exécutions simulées, la privation de sommeil à long terme, l'exposition au froid et « l'alimentation rectale », et au moins une personne est décédée au cours d'un interrogatoire. Il y avait des limites, cependant. Par exemple, le personnel du renseignement n'a jamais soumis personne au démembrement.

En Amérique du Nord, ceci est réservé aux enfants.

La recherche faite par le Dr Kanwaljeet Anand à l'Université du Tennessee démontre qu'un fœtus peut ressentir de la douleur aux alentours de 20 semaines de gestation (d'autres recherches indiquent que la douleur peut être ressentie dès l’âge gestatif de 5,5 semaines). À partir de 13 semaines, les avortements impliquent souvent une technique connue sous le nom de dilatation et d'évacuation (D & E). Dr Anthony Levatino a commis plus de 1200 avortements, et dans la vidéo ci-dessous, il décrit en quoi consiste un D & E.

Laissez un commentaire Lire la suite

Élection de Trump : Est-ce que le mouvement pro-avortement vient de perdre la guerre contre les enfants à naître ?

war-469503_640.jpg

Steven Mosher (LifeSiteNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

9 novembre 2016 – Donald Trump disait souvent pendant la campagne : “Avec moi, chacun de vos rêves concernant votre pays deviendra réalité.” 

Le “rêve” des pro-vie c’est de retrouver une Amérique où le fléau de l’avortement n’existe plus. C’est pour cela qu’un nombre important de gens ont voté pour Trump et ont transformé la Chambre des Représentants et le Sénat des États-Unis en majorité pro-vie. 

Lorsque Donald Trump prêtera serment en janvier prochain comme le 45e Président des États-Unis, une majorité pro-vie siègera à la Chambre et au Sénat. 

De nos jours, il est rare que le peuple américain accorde au même parti le contrôle de la Chambre, du Sénat ainsi que de la Maison Blanche. Mais, grâce à Dieu, nous nous retrouvons justement dans cette heureuse situation en ce moment.

Laissez un commentaire Lire la suite

Une mère partage des images de sa fille décédée d’une fausse couche à 17 semaines de gestation

0-17semaines.JPG

Nancy Flanders (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

À 17 semaines de gestation, Miranda et son mari ont appris que le cœur de leur fille ne battait plus. Le couple a été dévasté par la perte, et ils désirent que  la vie courte de leur fille ait un sens et un but au-delà de leur propre amour pour elle. Les membres de LifeNews ont partagé l'histoire de la vie de leur fille, en espérant qu’elle aidera les femmes qui envisagent d’avoir un avortement de choisir la vie.

1-17-week-preborn-girl-4.jpg

Pendant sa grossesse, Miranda a développé le ‘placenta accreta,’ une condition dangereuse dans laquelle le placenta pousse trop profondément dans le mur utérin. La condition est rare et a causé la mort de son bébé et mis la vie de Miranda en péril.

2-17-week-preborn-girl-2.jpg

"J'ai livré ma fille le 11 septembre 2016," a-t-elle déclaré à LifeNews. "J'ai pu passer environ quatre heures avec son petit corps, faisant son deuil avec mon mari, avant que les choses ne commencent à devenir mauvaises. Le docteur et moi avons essayé de délivrer mon placenta, mais nos efforts ont été vains. Après une chirurgie de 30 minutes transformée en heures, sept unités de sang et le retrait de mon utérus et de l'ovaire droit, j'ai finalement été stabilisée et transportée par avion au Sacré-Coeur à Pensacola, en Floride, où j'ai continué à récupérer.

Laissez un commentaire Lire la suite

La douloureusement évidente raison du vote des chrétiens pour Trump (celle que les gauchistes ne comprennent pas)

Trump_CPAC_1_810_500_55_s_c1.jpg

Jonathon Van Maren (LifeSiteNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

14 novembre 2016 - Depuis l'élection de Donald Trump, le niveau de fusion de la gauche a atteint des proportions qui rivalisent avec Chernobyl. Les étudiants de Cornell ont tenu une démonstration de pleurs pour signaler la chute d'Hillary Clinton. Comme d'habitude, plus de crimes haineux ont été simulés, et chaque parcelle de graffiti potentiellement raciste a été martelée en évidence que l'élection de Trump allait résulter en de vicieuses guerres raciales. La réelle violence et les émeutes faites par les progressistes en colère ont été presque complètement ignorées. De plus, le seul thème qui revient sur les émissions de télé de la nation est celui de la violence. Suite au résultat de l'élection de Donald Trump, beaucoup de personnes, apparemment, ressentent que la gouvernance de la nation leur est fondamentalement opposée de quelque façon, et elles sont apeurées. 

Ce qui est exactement comment les chrétiens se sont sentis sous Barack Obama pour les huit dernières années.

Plusieurs de mes amis non-chrétiens et libéraux trouvent troublant que les évangéliques et les catholiques aient massivement voté en faveur de Donald Trump, un opérateur de casinos trois fois marié, fameux pour son langage vulgaire. Je veux prendre un moment pour leur expliquer directement pourquoi la plupart des chrétiens ont voté pour lui malgré tout. C'est plutôt simple, vraiment: les chrétiens ont voté pour Donald Trump parce qu'ils percevaient la menace qu'un troisième terme (en fait pour Obama) en était un d'existentiel pour les communautés chrétiennes.

Laissez un commentaire Lire la suite