M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Table ronde organisée par L’Entraide : « Le cours d’éducation sexuelle dans les écoles du Québec »

classroom.jpg

Entraide Bois-de-Boulogne

et le Rassemblement des chrétiens du Moyen-Orient vous invitent assister à une table ronde sur

« Le cours d’éducation sexuelle dans les écoles du Québec »

Le Ministère de l’Éducation du Québec implantera en septembre 2018 un nouveau cours d’éducation sexuelle pour tous les élèves des écoles au Québec à partir de la maternelle. Le but avoué est de réduire les grossesses non désirées, les maladies transmises sexuellement, le refus de l’homosexualité et des familles alternatives, la lutte contre la transphobie.

De nos jours les parents qui veulent élever leurs enfants selon leurs principes religieux dérangent. Même nos écoles ont perdu leur autonomie aux mains des idéologues de la pédagogie. Le programme que nous propose le Ministère traite le sexe d’une façon souvent mécanique alors que nos enfants ont besoin pour s’épanouir d’une intégration de l’amour et de la sexualité. Pour en débattre :

M. Émile Robichaud : Éducateur, historien et ex-directeur d’école.

Mme Solange Lefebvre-Pageau : Infirmière, fondatrice du Centre de recherche d’éducation à la vie familiale.

M. Raymond Ayas : Homme d’affaires et père de 3 jeunes enfants.

Soyez nombreux à participer à ce débat qui nous concerne tous. Invitez vos enfants, vos petits — enfants, leurs professeurs.

Mercredi 21 mars 2018

Centre des loisirs de Saint-Laurent

1375, rue Grenet, salle 225

19 h 30 Rafraîchissements

20 h Débat

21 h Discussion ouverte

Laissez un commentaire

L’explosion démographique de l’humanité s’est accompagnée de l’explosion des revenus

explosion-demographique-humanite-revenus.jpg

Par Reinformation.tv

En mille ans, le revenu par tête des habitants de la terre a été multiplié par 32 pour passer de 717 dollars par personne et par an à 23 068 dollars en 2010, selon les calculs des chercheurs Bolt and van Zanden complétant le Projet Maddison qui a évalué ces montants à travers les époques.

Au-delà de sa part d’incertitude et d’estimations raisonnées impossibles à vérifier sur le terrain, cet exercice qui consiste à quantifier la richesse mais aussi l’espérance de vie contredit directement le mythe malthusien selon lequel l’augmentation du nombre d’êtres humains serait synonyme de catastrophes en tous genres.

Dans tous les domaines, on observe une stagnation jusqu’au début du XIXe siècle, après quoi le développement facilité par la révolution industrielle et les avancées de la science médicale ont largement profité au plus grand nombre à travers la planète.

Les mesures de la taille moyenne des êtres humains, plus précises en ce qu’elles reposent sur des données concrètes, la taille des squelettes des temps anciens, montrent la même croissance, toujours à partir de 1820, signe d’une amélioration de l’alimentation et de la santé.

Laissez un commentaire

L'école québécoise : fabriquer un nouveau peuple

Salle_de_classe-2.png

Par pouruneécolelibre

Joseph Facal a consacré une ré­cente chronique à l’endoctrine­ment de masse de la jeunesse québécoise dans le cadre du cours ECR. [Il en a consacré une seconde depuis lors.]

À la suite du témoignage d’un élève qui lui a fait parvenir des extraits troublants de son manuel scolai­re, Joseph Facal en est venu à l’essentiel : l’école québécoise est mise au service de la propagande multiculturaliste.

École

Elle fait la promotion de l’idéologie des accommodements raisonnables et caricature ceux qui s’y opposent comme des intolérants infréquentables. Grosse surprise !

Laissez un commentaire Lire la suite

Le vieillissement des populations, un gros risque pour l’économie mondiale selon la Banque mondiale

vieillissement-populations-risque-economie-Banque-mondiale.jpg

Par Reinformation.tv

Tout en annonçant la poursuite de la croissance mondiale, qui aurait finalement atteint 3,1 % en 2017 contre 2,4 % seulement en 2016 et concerne désormais toutes les zones du monde pour la première fois depuis la crise financière globale de 2008, la Banque mondiale vient de mettre en garde contre la baisse du potentiel dans son dernier rapport semestriel. L’économie mondiale est confrontée à un gros risque du fait du coût de la prise en charge des personnes âgées, mais ce vieillissement des populations s’accompagne également d’un rétrécissement de la force de travail. La Banque mondiale présente cela comme le principal « vent contraire » actuel, d’autant plus grave que la croissance de la productivité s’annonce moins rapide.

Pompier pyromane : la Banque mondiale et le vieillissement des populations

« Plus de 84 % du PIB global sont actuellement produits par des pays dont la part de la population en âge de travailler devrait se contracter d’ici à 2030 », observe l’institution globaliste. Sans rappeler, bien sûr, que la Banque mondiale elle-même, et d’autres institutions supranationales, ont tout fait pour peser sur la natalité, imposant la contraception et le discours malthusien depuis des décennies…

Laissez un commentaire Lire la suite

Témoignage d’un pro-vie : « À mes amis sur Twitter pour qui c’est important, j’ai dit qu’un jour je raconterai l’histoire qui explique pourquoi je suis aussi pro-vie »

Pere-enfant-couche-de-soleil.jpg

Par NaughtyDerek (compte Tweeter) — traduit par Campagne Québec-Vie

J’étais alors âgé d’environ 22 ans et vivais plutôt pour faire la fête. Je me saoulais chaque soir à mon pub favori avant de me rendre au centre-ville pour me diriger vers une fête ou un bar.

Rien n’allait pour moi. Un travail sans issue, je vivais avec mes parents, ma voiture fonctionnait à peine. Quelques années seraient passées, et je l’aurais probablement accidentée contre un tronc d’arbre en conduisant.

À ma fête, je suis sorti avec un groupe d’amis, et je me suis saoulé énormément. Je suis tombé sur une connaissance, une fille assez jolie, et nous avons eu une aventure d’un soir.

Quelques mois passèrent, et je travaillais la nuit à remplir les étagères d’une épicerie, lorsque je reçus un appel. C’était la fille que j’avais rencontrée le jour de mon anniversaire. Elle était enceinte.

Misère*. Je fais 9.50 de l’heure et travaille de chez moi. Qu’est-ce que j’étais censé faire ? J’appelle un gars que je connais qui est pasteur.

Laissez un commentaire Lire la suite

Très mauvaise nouvelle : des parents perdent la garde légale de leur fille parce qu’ils s’opposent à sa « transition » pour devenir un garçon

Juge-justice-maillet-1.jpg

Par Jeanne Smits (Reinformation.tv)

Une famille dont le nom n’a pas été divulgué se trouve frappée, dans l’Ohio aux Etats-Unis, par une décision de justice qui doit tout à l’idéologie du genre. S’étant opposé à la « transition » de leur fille qui s’identifie comme garçon, un couple de parents s’est vu priver de la garde légale de cette enfant mineure afin qu’elle puisse devant la justice obtenir l’accès aux traitements et hormones sans leur consentement.

Dans un premier temps, les services locaux de protection de l’enfance ont obtenu le droit de la représenter devant la justice, droit qui incombe normalement à son père et à sa mère. L’adolescente, 17 ans, est désormais juridiquement entre les mains des Hamilton County Job and Family Services, afin que le tribunal tire les conséquences de sa « dysphorie de genre ». En attendant, elle vit chez ses grands-parents maternels.

Pour l’idéologie genre les parents n’ont aucun droit de refuser la « transition » de leurs enfants

La jeune fille a commencé à souffrir de dépression et d’anxiété en 2016, date à laquelle elle a été hospitalisée. Les médecins devaient tout de suite proposer la solution miracle : la dysphorie de genre se soigne avec des hormones. Ils prétendaient lui administrer de la testostérone et autres substances permettant à la patiente de devenir un « mâle ». En apparence seulement, cela va sans dire : il s’agit de favoriser l’apparition des caractères sexuels secondaires qui donnent une allure masculine, mais l’ADN reste le même.

Laissez un commentaire Lire la suite

Une infirmière renvoyée pour avoir refusé de participer à des avortements se tourne vers les tribunaux

Ellinor_Grimmark.pngEllinor Grimmark, sage-femme.

Par Steven Ertelt (LifeNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

Une sage-femme chrétienne a porté plainte contre la Suède à la Cour européenne des droits de l’homme. Ellinor Grimmark a dû chercher un emploi dans un autre pays parce qu’elle a refusé de participer à des avortements. Après que les tribunaux suédois eussent refusé de reconnaître son droit d’objection de conscience, elle a demandé à la Cour européenne d’entendre son cas.

« C’est le désir d’aider à donner la vie qui motive en premier lieu le choix de carrière de nombreuses sages-femmes et infirmières. Au lieu de forcer ces sages-femmes, dont on a désespérément besoin, à quitter leur profession, les gouvernements devraient protéger les convictions morales du personnel médical », a déclaré Robert Clarke, directeur d’European advocacy de l’ADF International. « Le cas d’Ellinor va déterminer si les gens qui valorisent la vie dans tous ses stades de développement pourront poursuivre une carrière médicale dans le futur. La Suède a failli dans la protection du droit fondamental de conscience de cette sage-femme, droit garanti par le droit international. »

Trois cliniques ont refusé d’engager Grimmark, car elle ne voulait pas participer à des avortements, ceux-ci allant à l’encontre de ses convictions sur la dignité de la vie humaine. Le 12 avril 2017, la Cour d’appel de Suède sur le travail a refusé de protéger la liberté de conscience de Grimmark en déclarant que ses droits n’avaient pas été violés.

Laissez un commentaire Lire la suite

Mauvaise nouvelle, l’UNESCO publie ses nouvelles normes pour l’éducation sexuelle complète : l’idéologie du genre pour les enfants de 5 ans

child-with-flowers-enfant-fleur-verdure-nature.jpg

Par Jeanne Smits (Reinformation.tv)

Sous la signature d’Audrey Azoulay, directice générale de l’UNESCO, l’agence culturelle de l’ONU vient de publier ses nouvelles normes pour une éducation sexuelle complète, en particulier pour obtenir une meilleure mise en œuvre des Objectifs du développement durable (ODD) qui expriment le plan politique de l’ONU pour 2030. Pour chaque classe d’âge, l’UNESCO prévoit les connaissances et attitudes à inculquer aux jeunes. A l’information sur la prévention des grossesses non désirées (contraception partout, avortement « là où il est légal ») et sur les droits de la santé reproductive s’ajoutent en bonne place l’égalité de genre et la promotion de l’idéologie du genre. Il y en a même pour les enfants de cinq à huit ans.

Dans sa présentation de 139 pages, l’UNESCO insiste lourdement sur le respect de l’orientation sexuelle, le rejet des stéréotypes, le droit de profiter des plaisirs de la chair, le tout habillé d’un discours sur le respect et la responsabilité qu’il ne faut en aucun cas prendre pour une justification de la morale traditionnelle. Au contraire, en prônant une information sexuelle précoce donnée dans le cadre scolaire et non par les parents, c’est une véritable spoliation des droits parentaux qui continue ici d’être organisée en même temps que la prudente éducation à la chasteté est de fait vouée au gémonies.

Laissez un commentaire Lire la suite

Ce carême, prions pour la fin de l'avortement

40_jours_pour_la_vie.jpgAujourd’hui, le mercredi des Cendres, débutent à Montréal (et dans 354 communautés partout au monde) les 40 jours pour la Vie.

Par Georges Buscemi, président de Campagne Québec-Vie

Les 40 Jours pour la Vie sont des vigiles internationales ayant lieu deux fois par année pendant 40 jours, 12 heures ou 24 heures par jour, devant un centre d’avortement. L’événement se tient au printemps et en automne.

3 éléments : la prière et le jeûne, la vigile pacifique, la sensibilisation publique

1. La prière et le jeûne

La prière et le jeûne pour la fin de l’avortement sont au centre des 40 jours pour la vie. Tous les participants aux 40 jours, qu’ils soient à la vigile ou dans leurs foyers ou églises prient et jeûnent pour la fin de l’avortement. Les personnes âgées, les communautés religieuses, et plusieurs autres individus sont invités de façon spéciale à prier durant ces 40 jours.

Laissez un commentaire Lire la suite

« Fake news » : un sondage bidon affirmant que 75 % des médecins en Irlande sont pour l’avortement a dû être retiré

75-medecins-Irlande-avortement-Fake-news-sondage-bidon.jpg

Par Jeanne Smits (Reinformation.tv)

Deux organisations médiatiques irlandaises, le Journal.ie et l’Irish Times viennent d’être pris en flagrant délit de fake news alors qu’ils ont publié en très bonne place les résultats d’un sondage annonçant le soutien de près de 75 % des médecins en Irlande au retrait de l’amendement constitutionnel qui sacralise le respect de la vie dans le pays. Sondage qui se révèle bidon, en tout cas invérifiable, et qui a été largement utilisé par le lobby de l’avortement pour laisser croire à une large adhésion du corps médical à l’« IVG ». Le sondage a été retiré par une partie des journaux concernés.

C’est une association militant pour la conservation du 8e amendement, Savethe8th, qui a mis au jour les manipulations auxquelles le « sondage » avait été exposé. Entièrement réalisé sur les plateformes Twitter et Facebook, ouvert à tous, le « sondage » a suscité 388 réponses dont nul ne saurait dire s’il s’agissait vraiment de médecins.

« Fake news » en Irlande : les grands médias ne vérifient pas les informations émanant de la campagne pour l’avortement

« Il n’y a aujourd’hui et il n’y avait alors aucun moyen de vérifier qui a participé au sondage, qui n’était d’aucune façon scientifique », a fait valoir Savethe8th dans un communiqué.

Laissez un commentaire Lire la suite