M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Des jumeaux nés siamois déjouent les prognostics après une séparation chirurgicale

twins-2016-12-14-at-2.34.49-PM-copy.jpg

Par Josh Denton de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Alors que les médecins craignaient qu’ils ne survivent pas jusqu’à Noël, des jumeaux néo-zélandais nés siamois grandissent bien des semaines après leur séparation chirurgicale. Le TODAY Show a parlé des jumeaux récemment, un exemple parmi tant d’autres que le monde entier fête leur incroyable convalescence.

Jadon et Anias McDonald sont nés siamois par la tête en septembre dernier dans un hôpital de l’Illinois, mais ils l’ont vite quitté pendant la semaine d’Action de grâce après une convalescence record. Leur maman a récemment posté une vidéo des jumeaux en train de se cajoler et de babiller. Le petit Jadon s’adresse même à son père, Christian, en disant « Dada », tandis qu’Anias met ses bras autour de son frère.

0-twins.jpg

1-twins.jpg

2-twins.jpg

Cependant, cette joie est mêlée de peine tandis que Nicole McDonald décrit les retours négatifs qu’elle a reçus (se référant à des commentaires violents lus sur une vidéo de CNN différente sur les jumeaux). Elle s’est exprimée sur Facebook :

Laissez un commentaire Lire la suite

Citation du jour: L’avortement légal nous mène vers un monde sans ‘syndrome de Down’

SDD-roux-600x300.jpg
Jeune trisomique (Source: Fondation Jérôme Lejeune)

LiveActionNews - Traduit par Campagne Québec-Vie

Le mois dernier, Dr Peter McParland, un obstétricien de l’Hôpital National de Maternité, a discuté à l’Assemblée des Citoyens à propos de ce qui se passe réellement dans d’autres pays une fois qu’on a légalisé l’avortement pour des raisons d’infirmité. La réalité des chiffres est dure et tout à fait bouleversante.

«En Grande-Bretagne, 90% des bébés qui ont le syndrome de Down sont avortés avant leur naissance. En Islande, chaque bébé, soit, 100% de ceux qui ont été diagnostiqués du syndrome de Down sont avortés. Il n’y a eu aucun bébé né avec le syndrome de Down en Islande durant les cinq dernières années».

Le Danemark en fait autant et on s’attend à ce qu’il soit, d’ici 2030, «sans syndrome de Down»; et ces statistiques à faire frémir, nous indiquent exactement vers où l’avortement légal dirige le reste de l’Europe.

L’avortement légal nous mène vers un monde «sans syndrome de Down». Je peux à peine taper ces mots. C’est à vous fendre le cœur complètement. Figurez-vous un peu qu’en Grande-Bretagne, Lord Shinkwin – un membre de la Chambre Haute qui a un handicap congénital – a donné la semaine dernière, un discours poignant qui souligne: « c’est écrit sur le mur pour des gens comme moi. Les gens avec des handicaps congénitaux sont menacés d’extinction».

~ Anne Trainer, Le journal.ie, 4 février

Voici la vidéo de Lord Shinkwin, qui déclare "Les gens avec des handicaps congénitaux sont menacés d’extinction":

Laissez un commentaire

Maryam Monsef, ministre fédérale de la Condition féminine : « tout obstacle à l’avortement est une violence »

Maryam_Monsef.jpg

Par Solange Lefebvre-Pageau

Selon Madame Maryam Monsef, ministre fédérale de la Condition féminine, qui s’est exprimée à la Presse canadienne le 16 février 2017, « tout obstacle à l’avortement est une violence ». D’où son affirmation au cours de son entretien : « Les droits reproductifs au Canada et dans le monde sont cruciaux pour faire avancer l’égalité des sexes et l’émancipation des femmes. » 

C’est désolant que mes taxes, nos taxes, servent à financer des pratiques soi-disant médicales qui présentent une idéologie antinataliste comme une voie de santé et d’émancipation pour les femmes canadiennes et celles des pays du Sud que notre gouvernement fédéral prétend aider. 

Il est irrecevable que la ministre de la Condition féminine exprime haut et fort une idéologie aux antipodes du christianisme et qu’elle cherche à l’imposer au Canada et ailleurs dans le monde. Libre à elle de faire le choix de son mode de vie, mais, je l’en prie, qu’elle ne vienne pas la prescrire tant au Canada qu’ailleurs. 

À mon avis, c’est cela qui serait la réelle violence à condamner, car pour nous, chrétiens, le précepte : Ne tue pas! (Respecte la vie) est et sera toujours, une des premières lois de la vie favorisant notre humanité. C’est une de nos grandes valeurs.

Laissez un commentaire Lire la suite

Victime d’un viol à quatorze ans, Julia choisit la vie pour son enfant

julia.jpg

Par Save the One - traduit par Campagne Québec-Vie

Je m’appelle Julia, et quand j’avais quatorze ans, un ami de la famille que l’on croyait tous digne de confiance, m’a violée.

Je n’étais qu’une enfant, mais j’ai décidé de mettre au monde mon enfant car, comme moi, elle était innocente et n’avait pas à porter la responsabilité de l’agresseur qui, en fin de compte, est celui qui mérite la punition.

Une fille magnifique m’est née quelques jours après mes quinze ans. Elle s’appelle Mia Victoria et je l’aime plus que tout autre chose sur terre. Elle a un mois et quelques jours, et moi, malgré mon très jeune âge, j’apprends à devenir mère.

Personne ne m’a forcée de l’avoir, personne ne m’a forcée de l’avorter. L’avortement ne figurait jamais entre mes plans, même si en mon pays d’Argentine, l’avortement est gratuit pour les victimes de viol.

Laissez un commentaire Lire la suite

Le Pape François marque le « jour pour la vie » en prenant un langage condamné par Jean-Paul II

Pope-Francis-chair.jpg

Par Voice of the Family -- traduit par Campagne Québec-Vie

Le Pape François a marqué le «jour pour la vie» par l'adoption de l'euphémisme du lobby pour l'avortement «interruption de grossesse» en lieu du langage qui décrit clairement la tuerie des enfants à naître. Dans son message le Saint Père accueille avec des mots de bienvenue, encourageant «une action éducative audacieuse en faveur de la vie humaine» et rappelant aux foules présentes que «chaque vie est sacrée». Malheureusement plutôt que de référer à l'avortement, il adopte une terminologie utilisée par l'industrie de l'avortement. En fait, la formule des mots utilisée par le Pape François est spécifiquement condamnée par le Pape Jean-Paul II dans sa lettre encyclique Evangelium Vitae:

«Spécialement dans le cas de l'avortement existe un usage répandu d'une terminologie ambiguë, telle «interruption de grossesse», qui vise à cacher la nature véritable de l'avortement et ainsi en atténuer le sérieux dans l'opinion publique. Peut-être que ce phénomène linguistique est en lui-même un symptôme de gêne de la conscience. Mais aucun mot n’a le pouvoir de changer la réalité des choses: procéder à un avortement est le meurtre direct et délibéré, peu importe le moyen pour le réaliser, d'un être humain durant la phase initiale de son existence à lui ou elle, de sa conception à sa naissance.» (Evangelium Vitae, No. 58)

Les phrases telles «interruption de grossesse» et «cessation de grossesse» sont utilisées par le lobby de l'avortement - des gens qui en font la promotion, ou pratique eux-mêmes le meurtre des enfants - pour distraire de la réalité de l'avortement. Le terme, «interruption de grossesse» est particulièrement offensant parce que la vie de l'enfant n'est pas «interrompue» par l'avortement, mais arrêtée de façon permanente - elle ne peut être reprise. L'usage de ces termes par le Pape François présente une croissante convergence de langage, des politiques et des idées entre les autorités du Vatican et le mouvement international de contrôle de population.

Laissez un commentaire Lire la suite

La nouvelle croisade de la gauche homosexuelle : Normaliser le sexe entre adultes et enfants

baby-1151351_640.jpg

Par Matt Barber (WND) - traduit par Campagne Québec-Vie par Dominic Larkin

Tant pis pour la rhétorique de la gauche au sujet du consentement entre adultes dans les relations sexuelles. Nos amis, auto-décrits progressistes de l'ACLU, (Union américaine pour les libertés civiles) MSNBC et d'ailleurs, n'ont cessé leurs efforts pour réduire l'expression «adultes consentants» au simple terme «consentants». Un qualificatif beaucoup moins encombrant dans la noble lutte pour une licence sexuelle sans frein.

La tolérance de la «romance intergénérationnelle» chez les adultes «attirés par les mineurs» suscite beaucoup d’enthousiasme ces temps ci.

Kaitlyn Hunt, vous connaissez ? Au cours de l'année écoulée [2013 Ndlt], la « persécution homophobe»  de cette pauvre femme lesbienne incomprise est devenue une cause célèbre chez les activistes des «droits des homosexuels» et autres pourvoyeurs de perversion de la gauche.

Laissez un commentaire Lire la suite

Le congrès des États-Unis vote pour interdire de façon permanente le financement de l’avortement par les contribuables

congress-usa.JPG

Par Claire Chrétien (LifeSiteNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

Le congrès des États-Unis vote pour interdire de façon permanente le financement de l’avortement par les contribuables

Washington, DC – La Chambre des Représentants a voté par 238 votes contre 183 afin d’interdire de façon permanente le financement de l'avortement par les contribuables. 

Introduite par le Représentant Républicain du New Jersey Chris Smith, la loi sur le non financement de l'avortement par les contribuables (HR 7) rend permanent l’Amendement Hyde. Jusqu'à présent, cet amendement qui interdisait que les fonds fédéraux soient utilisés pour financer des avortements par le biais du système Medicaid, était renouvelé annuellement.

L’Institut Charlotte Lozier estime que l’Amendement Hyde a sauvé plus de deux millions de vies depuis qu’il avait été déposé en 1976.

Laissez un commentaire Lire la suite

Pendant mon avortement, on a «tourné l'écran de sorte que je ne puisse pas voir mon bébé»

0-ecran.jpg

Par Kaitlyn Heid (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

Des années avant mon fils, j'ai choisi l'avortement. C'était mon choix. Peut-être à cause de ma situation. Peut-être parce que j'avais trop honte de porter un enfant à l'époque. Peut-être parce que je n'en savais pas plus. J'aurais aimé en savoir plus.

Je savais que je voulais l'avortement, mais encore plus je savais que c'était mauvais. Je savais que juste y penser me rendait malade. Je savais que je ne voulais pas que quelqu'un le sache. Je savais que j'avais peur. Et j'étais trop paralysée par la peur pour fuir ce que mon cœur me disait de ne pas faire.

Quand j'étais enceinte pour la première fois, on n’a pas appelé mon bébé un bébé. On a appelé mon bébé un fœtus. On m'a dit que je recevrais des conseils et du support, mais tout ce qu'ils ont fait, c'était de me donner un papier pour cocher les cases demandant si c'était mon choix et si j'avais été violée. Ils ont tourné l'écran de sorte que je ne pouvais pas voir mon bébé dans l'utérus. Je ne pouvais donc pas voir le cœur battant de mon bébé. Ils ont fait tout leur possible pour déconnecter mon esprit du fait que je portais un bébé. Un humain. Mon enfant. Comme ils ont continuellement dit que c'est un fœtus. Fœtus. Pas la vie. Fœtus. Fœtus. Fœtus. Fœtus. Fœtus…

Laissez un commentaire Lire la suite

Une militante pour l'avortement lâche son panneau pro-choix et rejoint les rangs des militants pour la vie, au cours de la Marche pour la Vie

march-life-sign-stop-abortion.jpg

Par Nancy Flanders (LiveActionNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

Dans l’émission radio Catholic Connection du 30 janvier 2017, l'animatrice Teresa Tomeo a présenté des interviews concernant la 44e Marche annuelle pour la vie, qui avait eu lieu le 27 janvier 2017. En parlant avec Jeanne Mancini, présidente de la Marche pour la Vie, Madame Tomeo a pris des appels téléphoniques de personnes qui souhaitaient partager leurs histoires sur la Marche. Une femme a raconté comment la Marche a changé le cœur d'au moins une partisane de l'avortement.

Maryann a appelé depuis Midland, dans le Michigan. Elle n’avait pas pu assister à la marche elle-même, mais son mari et sa fille y sont tous les deux allés. Elle a raconté ce moment incroyable où sa famille a assisté à la conversion d’une contre-manifestante pro-avortement:

Leur groupe marchait devant la bannière [de la Marche pour la Vie], et ils ont vu trois jeunes gens - deux hommes et une femme - qui portaient des pancartes pro-avortement. Et ces trois militants sont arrivés à l’endroit du cortège où se trouvaient des photographies et des banderoles d'images d'avortements, et une vidéo d'un avortement. Et la femme s'est arrêtée net, elle a commencé à pleurer, elle a posé sa pancarte et elle a attrapé une banderole pro-vie.

Laissez un commentaire Lire la suite

Les vraies raisons surprenantes de la haine contre Donald Trump

anti-Trump-3a_810_500_55_s_c1.jpg
Des manifestants brûlent une effigie de Trump

Par Steve Jalsevac (LifeSiteNews) - traduit par Campagne Québec-Vie

Ne prenez pas au sérieux la plupart des plaintes et accusations que vous entendez ces derniers temps contre Donald Trump. Il s’agit plutôt d’une guerre vilaine, violente et croissante engagée contre l’administration Trump et les conservateurs en général. Le gros de cette bataille est orchestré et largement financé par les élites d’un mouvement global – une vieille philosophie née il y a plusieurs décennies qui plaide pour un Nouvel Ordre Mondial dirigé par un gouvernement mondial; un monde dépeuplé, sans frontière et d’un laïcisme agressif.

Je vous invite vivement à regarder la vidéo ci-dessous produite par Remnant TV.   Elle fournit le contexte idéal. Sur la base de ce que j’ai vu, lu et expérimenté pendant plus de 40 ans, je crois que cette vidéo tombe à pic. Rien d’autre ne peut expliquer les énormes manifestations “spontanées” non spontanées, hystériques et vicieuses qui ont lieu dans plusieurs villes et nations à l’échelle nationale et internationale.

Laissez un commentaire Lire la suite