M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Ben Shapiro détruit l'argument selon lequel un « foetus » n'est pas une vie humaine

Ben_Saphiro.jpgBen Saphiro

Par Kelli (LiveActionNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

Hier [14 septembre 2017], le journaliste conservateur Ben Shapiro a pris la parole à l'Université de Californie à Berkeley, pendant que des protestataires et les services de sécurité étaient massés à l'extérieur. À l'intérieur, une interaction intéressante s'est produite entre Shapiro et un étudiant pro-avortement durant la période de questions de l'événement, organisé par Q&A event, pendant laquelle l'étudiant a demandé: «Pourquoi, exactement, croyez-vous qu'un fœtus, au premier trimestre, a une valeur morale?»

Shapiro a répondu:

Un fœtus, au premier trimestre, a une valeur morale, car que vous le considériez comme une vie humaine potentielle ou comme une vie pleinement humaine, il a plus de valeur que seulement un amas de cellules. Si le fœtus est laissé à ses processus naturels, il deviendra un bébé. Alors la vraie question est: où tracez-vous la ligne? Vous tracerez la ligne au battement de cœur? Parce que c'est très difficile de tracer la ligne au battement de cœur: il y a des gens qui sont des adultes qui sont en vie grâce à un stimulateur cardiaque; ils ont besoin d'une force externe pour générer leur battements cardiaques. Allez-vous [tracer la ligne] en vous basant sur la fonction cérébrale? D'accord, eh bien qu'en est-il des gens qui sont dans le coma? Devrions-nous simplement les tuer?

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

L'étudiant a affirmé ensuite qu'il croyait que la sentience [NDLR: la capacité d'éprouver des choses subjectivement, d'avoir des expériences vécues] est ce qui détermine la valeur morale d'un être humain. Selon LifeSite News:

Quand Shapiro a demandé à l'étudiant si la vie d'un adulte a une « valeur intrinsèque », l'étudiant a répondu que la «sentience» est ce qui donne à la vie sa valeur morale, et non le fait «d'être humain uniquement.» ...

«Alors quand vous dormez, puis-je vous poignarder?» a demandé Shapiro.

«Je suis encore considéré comme ayant la capacité de ressentir quand je dors», a répondu l'étudiant, incertain.

«D'accord, si vous êtes dans un coma duquel vous pourriez sortir, puis-je vous poignarder?» a rétorqué Shapiro.

L'étudiant a dit «non», en ajoutant qu'une personne dans le coma a encore la «sentience potentielle.»

Shapiro a saisi la balle au bond:

«Je suis d'accord: c'est de la sentience potentielle. Et vous savez quoi d'autre a une sentience potentielle? Un foetus!»

Dans le passé, Shapiro s'est mesuré à d'autres sur des questions similaires à propos de l'humanité de la vie humaine avant la naissance et de la moralité de l'avortement, même en cas de viol. Il a affirmé que «la moralité de l'avortement ne change pas en fonction des besoins... Les arguments pour ou contre l'avortement se résument, en réalité, à la question: "Pensez-vous que c'est une vie ou non?" Si vous ne croyez pas qu'il s'agit d'une vie, alors vous pouvez en faire tout ce que vous voulez. Si vous pensez effectivement que c'est une vie, alors vous ne pouvez pas faire n'importe quoi avec elle.»

Shapiro a aussi insisté sur le fait que l'avortement est souvent vu comme une une procédure clinique propre, sans aucune violence, ce qui est loin de la réalité. Réfutant les arguments en faveur des avortements tardifs, il a déclaré: «Je veux que vous me dessiniez ce à quoi vous pensez qu'un avortement ressemble. Ce n'est pas donner un coup de baguette magique, et ce n'est pas se débarrasser d'un amas de cellules qui ne vaut rien. Je veux que vous vous asseyiez là et que vous dessiniez ce à quoi cela ressemble quand un bébé est coupé en morceaux et retiré de l'utérus. J'aimerais voir cela. »

Dr. Anthony Levatino, qui a commis plus de 1200 avortements  avant de se retirer, montre ce qu'est un avortement pratiqué par D&E [Dilatation et Évacuation], dans la vidéo ci-dessous. Dans un avortement par D&E (la procédure la plus courante pour les avortements du deuxième trimestre aux États-Unis), un bébé est littéralement coupé en morceaux, membre par membre, alors qu'il est habituellement encore en vie, et il est retiré de l'utérus de sa mère après avoir saigné à mort.

Publicité



Laissez un commentaire