M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QUE 3 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2386 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 3 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Augmentation des gestes d'automutilation en Occident

Sur le site de Radio-Canada du 14 septembre 2012:

 

(Tatouage et Automutilation)

 

Le nombre d'adolescents en détresse qui commettent des actes d'automutilation connaît une augmentation importante, selon le Dr Martin Gauthier, psychiatre en chef de l'Hôpital de Montréal pour enfants.

D'après le médecin, qui a 25 années de pratique, le nombre d'adolescents qui mutilent leur corps de façon volontaire « en tailladant, coupant ou en mordant leur chair augmente à un rythme alarmant ».

Selon le psychiatre, de tels cas étaient rares lorsqu'il a commencé à exercer. À cette époque, les jeunes patients qui affichaient de tels comportements étaient en général psychotiques, souffraient de déficience intellectuelle ou encore d'autisme. Or, ce ne serait plus le cas. Aujourd'hui, le Dr Gauthier observe qu'environ un adolescent sur deux dans sa clientèle s'inflige volontairement des blessures corporelles.

Le phénomène toucherait par ailleurs autant les filles que les garçons, a constaté le psychiatre. Les jeunes filles seraient cependant plus enclines à demander de l'aide que les garçons.

D'après le Dr Martin Gauthier, les formes les plus répandues de mutilation chez les jeunes seraient des coupures faites à l'aide de ciseaux, de lames de rasoir ou de couteau. Les morsures, les brûlures et les coups seraient aussi fréquents. Les blessures sont en général infligées sur les bras, les jambes et l'abdomen.

Les cas de mutilation des parties génitales, des seins et du visage relèveraient par ailleurs de problèmes psychologiques beaucoup plus graves, selon le médecin. « Ces cas sont plus graves parce qu'ils impliquent une attaque directe au corps sexué », prévient le psychiatre.(...)

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

IL NE RESTE QUE 3 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2386 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 3 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire