M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 11 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Aucune amende pour les Femen qui se sont attaquées au droit de manifester à la Marche pour la Vie

(Photo : LifeSiteNews)

Il est de tradition que quelques dizaines d'opposants au droit à la Vie de l'enfant à naître viennent manifester pendant la Marche pour la Vie. Derrière une ligne bien définie et surveillée par les policiers. Ils peuvent ainsi passer leur message. De cette façon, tous, opposants et protecteurs de la vie de l'enfant peuvent utiliser leur droit internationalement reconnu de manifester, leur droit à la liberté d'expression. Ce n'est pas ce que font les Femen. Ces dernières tentent d'empêcher par leurs cris sauvages et leur nudité provocatrice qu'un message soit dit et entendu. Elles sont profondément contre la liberté d'expression et utilisent la violence pour empêcher cette expression.

À la Marche pour la Vie, encore une fois, elles ont tenté de bloquer le discours du cardinal Lacroix.

Elles n'auront aucune amende pour ce trouble récurrent de l'ordre public qui est leur marque de commerce. Sur le site du journal La Presse du 9 mai 2014 :

(...)Les deux protestataires ont fait irruption sur la scène, seins nus, au moment où l'archevêque de Québec, Gérald Cyprien Lacroix, prenait la parole.

« Fuck your morals », ont-elles scandé pendant que des policiers s'activaient à les évincer des lieux.

L'une des manifestantes, Delphine Bergeron, dit avoir agi dans l'espoir d'envoyer un message aux militants antiavortement.

« Mon corps, mes règles, a résumé Mme Bergeron. Ce sont les gens qui ont un utérus qui ont le droit de parole dans ce débat-là. » (...)

Libérée une vingtaine de minutes après son arrestation, Mme Bergeron n'a pas été mise à l'amende pour son coup d'éclat. (...) Elle n'exclut pas de perturber la « Marche pour la vie » l'an prochain.

Quel autre groupe peut se vanter de s'attaquer au droit de manifester et à la liberté d'expression sans aucune amende? Pourquoi?

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 11 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire