M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Attention à ce que lisent vos enfants à l'école...

Sur le site du journal Métro du 26 juillet 2012, un livre pour enfant voulant faire passer l'homoparentalité pour un type de famille parmi d'autres...

(Ulysse alias Easy Loup Galop)

 

 

Parce qu’il existe toutes sortes de familles et toutes sortes d’enfants, l’auteure Ariane Bertouille poursuit les aventures d’Ulysse. Le roman Ulysse, alias Easy Loup Galop, destiné aux enfants de huit ans et plus, raconte l’histoire d’un petit garçon comme les autres, qui a une petite sœur et… deux mamans lesbiennes.

La parution du livre offre l’occa­sion de souligner les 10 ans de la Loi québécoise instituant de nouvelles règles de filiation qui accorde l’égalité juridique aux couples homosexuels et aux familles homoparentales. Entretien avec l’auteu­re Ariane Bertouille, qui vient de faire paraître son premier roman jeunesse.

Qu’est-ce qui vous a motivée à écrire un roman jeunesse?

Depuis qu’on a sorti l’album Ulysse et Alice, qui s’adresse aux 3-4 ans, une formation a été mise sur pied avec le ministère de l’Éducation dans les écoles primaires. Je trouvais intéressant de continuer les aventures d’Ulysse et de créer un outil destiné aux plus de huit ans.

Est-ce une manière de faire valoir les droits des homosexuels?
L’identité du Québec par rapport à l’homosexualité est assez particulière puisque les parents de même sexe ont les mêmes droits, depuis 10 ans, que tous les autres parents. Et, pour moi, c’est important qu’il y ait une reconnaissance sociale de cette loi. (...)
 

Le respect des personnes homosexuelles ne signifie certainement pas accepter des constructions sociales qui transforment les enfants en orphelins d'un père, dans le cas d'une mère lesbienne, ou orphelins de mère dans le cas d'un père homosexuel. L'"homoparentalité" cause de graves préjudices aux enfants. Nous ne sommes pas Elton John pour pouvoir affirmer que nous sommes déchirés de voir ces enfants manquer d'une mère ou d'un père, mais nous partageons certainement son constat : douleur de l'enfant causé par "l'homoparentalité".

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire