M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

« Un appel au combat » : dans une vidéo saisissante, un évêque catholique met au défi les hommes d’être vraiment « des hommes »

Call_to_battle_-_Soldier_810_500_55_s_c1.jpg
«Messieurs, n’hésitez pas à vous engager dans la bataille !»  (Mgr Olmsted)

Par Pete Baklinski de LifeSiteNews - traduit par Campagne Québec-Vie

Note : cette vidéo (en anglais) est présentée dans l’article.

olmstead-Call_to_battle_-_bishop_645_363_55.jpgPHOENIX. Arizona, 6 janvier 2016  --  Pornographie, fornication, amour d’un jour, procréation et abandon … serait-ce là la grandeur de la vocation de l’homme ? La réponse est un retentissant NON, selon un extraordinaire court métrage intitulé «A Call to Battle»  (Un appel au combat) qui est sorti hier grâce aux bons soins de l’évêque de Phoenix.

Ce court métrage, réalisé par Blackstone Films, décrit le combat héroïque mené actuellement pour la sauvegarde de «l’homme». L’enjeu en est l’amour et les
relations, la famille et la survie de la société.

S’inspirant de sa lettre mémorable de septembre dernier écrite sur le même sujet, Mgr Thomas Olmsted somme les hommes de son diocèse à devenir les hommes que Dieu veut avoir et à «se tenir sur la brèche» contre les attaques de l’ennemi.

« N’hésitez pas à vous engager dans le combat qui fait rage alentour de vous » leur écrit Mgr Olmsted dans son exhortation apostolique de septembre.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

« Le combat, dit-il, en est un qui blesse nos enfants et nos familles, un combat qui flétrit autant la dignité de la femme que celle de l’homme. Ce combat se déroule souvent dans le secret mais il est bien réel. Il est surtout spirituel et il détruit peu à peu ce qui nous reste de morale chrétienne dans notre culture,  notre société et même dans nos familles. »

La vidéo fait ressortir l’énorme problème dans la façon dont les hommes d’aujourd’hui vivent leur masculinité, surtout en ce qui concerne les pères de famille.

Comme l’affirme  un homme au début du film : « Les garçons d’aujourd’hui consacrent plus de temps à regarder la télévision avant l’âge de 6 ans qu’ils vont en consacrer à parler avec leur père durant toute leur vie. »

Un autre homme de dire: « Nous avons abdiqué notre responsabilité de chef spirituel de la famille. Nous sommes peu enclins à jouer notre rôle de mari chrétien. » 

Le film pose en principe qu’être un homme signifie être prêt à sacrifier sa vie pour ceux qu’on aime, autrement dit avoir pour les autres un amour plein d’abnégation.

Le film pose en principe qu’être un homme signifie être prêt à sacrifier sa vie pour ceux qu’on aime, autrement dit avoir pour les autres un amour plein d’abnégation.

Et un autre intervenant affirme : « Aimer c’est se sacrifier. Si tu veux connaître mon amour pour toi, regarde mes sacrifices. »

C’est Jésus qui du haut de sa croix révèle aux hommes leur façon d’aimer.

C’est ce que dit en substance un autre homme dans le film : « Du haut de sa croix, le Christ nous dévoile à nous-mêmes, nous les hommes. Il nous montre la façon de mourir à nous-mêmes pour que les autres puissent avoir la vie. »

Un homme accomplit sa mission et découvre sa grandeur lorsqu’il vit vraiment sa paternité (biologique ou spirituelle) ; autrement dit lorsqu’il prend soin, qu’il soutient, qu’il protège et qu’il défend.

Un autre intervenant affirme : «La paternité concerne davantage ce que nous sommes que ce que nous devons faire. »

Cependant, un homme ne peut vraiment jouer son rôle de père que lorsqu’il est maître de lui-même et non esclave de la pornographie ou de la masturbation.

« Ce qui est spécifique à un homme, dit un autre, et ce qui le distingue des autres animaux, c’est qu’il est capable de maitriser ses passions. Sa vocation c’est la maitrise de soi. Lorsqu’un homme est esclave de la porno et que ses passions prennent le dessus, il cesse d’être le chef spirituel de sa famille car, incapable de se préserver du mal et de tendre à Dieu, comment peut-il prétendre diriger sa famille vers le Bien? C’est ainsi que la maitrise de soi s’avère être le fondement de sa capacité de se donner gratuitement. »

2nd-photo-Call_to_battle_-_bike_645_331_55.jpg«La paternité ne concerne pas tellement ce que nous devons faire mais plutôt ce que nous sommes.»

Le film établit donc que la maitrise de soi est pour l’homme non seulement un moyen de dire ‘non’ aux diverses tentations, mais aussi une façon pour lui de se soumettre au plan de Dieu sur la famille. 

Mgr Olmsted termine le court métrage en demandant aux hommes de lire sa lettre «Into the Breach » (Sur la brèche) pour mieux comprendre le combat en question.

« Ayez confiance ! Soyez audacieux ! En avant, sur la brèche ! » conclut-il. 

Cette lettre de Mgr Olmsted est disponible (en anglais) ici.

Publicité



Laissez un commentaire