M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

3337 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

«Pourquoi j'ai cinq enfants» : témoignage de la journaliste Annie Desrochers, de Radio-Canada

Un témoignage paru dans le magazine Chatelaine de mars 2013, de la journaliste Annie Desrochers, de Radio-Canada:

(...)L'automne dernier, pendant un voyage d'amoureux à New York, devant mon ventre tout rond, bien des gens nous ont demandé si c'était notre premier bébé. Quand on leur répondait qu'il s'agissait de notre cinquième, ils nous lançaient des « God bless you! » la main sur le coeur. Ici, la plupart ouvrent de grands yeux apeurés en déclarant : « Ouf! vous êtes courageux... »

Qu'est-il arrivé au Québec pour qu'il perde l'envie de ces grandes tables entourées d'enfants, comme le chante le groupe Mes Aieux?

(...)

Mais pourquoi cinq enfants? Parfois, je me pose aussi la question. Je regarde nos photos de famille et j'essaie de me rassurer auprès de mon amoureux : « Dis, ils vraiment tous à nous ? » Avec ces 5 bouches à nourrir, ces 10 yeux à émerveiller et ces 50 doigts qui ne demandent qu' à apprendre, ma vie est bien souvent pleine de chaos, mais elle est surtout remplie de sens.

Tout à l'heure, mes trois garçons vont revenir de l'école, accueillis avec joie par leur petite soeur. Pendant que j'allaiterai et consolerai un nouveau-né trop chigneux, je sais que mon aîné va commencer le souper tandis que ses frères vont s'entraider dans leurs devoirs. ON va tous parler fort en même temps, certains vont courir partout, j'aurai un ou deux conflits mondiaux à tempérer et il y aura inévitablement un dégat de nourriture.

J'ai tout plein de projets pour cette vie qui est la mienne, mais je ne vois pas ce que je pourrais faire de plus important que d'avoir mis au monde ces cinq enfants et de les guider vers l'âge adulte avec l'homme que j'aime. C'est encore ce que j'ai trouvé de mieux pour me sentir exister.

La solution à une société dépressive?


Soyez le premier à commenter

S'il vous plaît activer votre compte en cliquant sur le lien que nous venons de vous envoyer par courriel.