M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QUE 3 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2386 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 3 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

« Les cas déclarés aux Commissions de contrôle représentent moins de la moitié des cas d’utilisation de médicaments mortels ...»

Sur le site du journal Le Devoir du 28 mars 2014, cette déclaration que les lobbys pro-euthanasie auraient aimé censurer :

(Photo :  Loïc Raynard sur flickr.com, licence creative commons)

 

 

 

(...)Le mandat de surveillance de la Commission québécoise sur les soins de fin de vie est semblable à celui des Commissions de contrôle mises en place en Belgique, au Luxembourg et aux Pays-Bas. Dans ces trois pays, les médecins ont aussi l’obligation de déclarer leur utilisation de médicaments mortels auprès de patients qui en font la demande. On sait maintenant qu’une limite importante des Commissions de contrôle réside dans leur incapacité à évaluer les cas non déclarés par les médecins, particulièrement ceux pratiqués sans la demande des patients. Selon des études anonymes réalisées auprès des médecins, les cas déclarés aux Commissions de contrôle représentent moins de la moitié des cas d’utilisation de médicaments mortels effectués en pratique.

Les signataires de cette lettre percutante sont : Antoine Boivin, chercheur à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke ; Isabelle Marcoux, Université d’Ottawa ; Pascale Lehoux, Université de Montréal ; Marie-Claude Prémont, École nationale d’administration publique ; Raynald Pineault, Direction de santé publique de Montréal.

Jamais ces faits n'ont été évoqués par l'ancienne Ministre Véronique Hivon, ni par les lobbys pro-euthanasie : maglré les commissions de contrôle, la  MAJORITÉ des euthanasies dans les pays où l'« aide médicale à mourir » est légalisée, sont faites sans aucun contrôle, surtout quand le patient n'a jamais demandé l'euthanasie ni donné de consentement.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

IL NE RESTE QUE 3 JOURS. Tout montant est le bienvenu. L'objectif de notre campagne de financement pour l'automne est de 3 500 $.

2386 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 3 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire