M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

« La détresse des enfants », texte de Lise Ravary dans le Journal de Montréal, à lire

Sur le site du Journal de Montréal du 18 mai 2014, un texte à lire, le bon sens qui reprend la parole :

(photo : apdk sur flickr.com, licence creative commons)

Il faut l’avouer: nos enfants servent de rats de laboratoire pour nos expériences de réingénierie sociale : divorce, unions libres, travail des femmes, réformes scolaires. Pire: on refuse de se poser des questions difficiles sur l’impact de ces changements,  tout en sachant très bien que la situation des enfants se dégrade, de crainte de passer pour des attardés sociaux. Mais on continue. Par ici les expériences : monoparentalité, homoparentalité, enfants sans antécédents génétiques, bambins en gardes partagées. «C’est pas grave, les enfants sont résilients», dit-on.

C’est vrai qu’ils sont résilients, mais est-ce une raison pour leur infliger toutes nos lubies progressistes sans jamais se poser de questions ? Dans certains cas, on les envoie même défendre nos choix de vie dans la cour d’école. (...)

L'auteur remet  en question la co-parentalité, l'«homoparentalité», les garderies, le peu de temps passé avec les enfants sous prétexte de « qualité », etc. À part le trait sur l'avortement, un excellent texte.

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire