M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

1161 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

« La charte de la honte » affirme le journaliste André Pratte

Sur le site du Journal La Presse du 12 septembre 2013, cet article de l'éditorialiste André Pratte :

 

(André Pratte)

 

(...)
 
Il en va autrement de l'interdiction des signes religieux «ostentatoires» dans les institutions publiques. Cette politique va à l'encontre de l'histoire, des traditions, disons-le, des valeurs québécoises. Il s'agit incontestablement d'une violation de la liberté de religion qui, en droit international comme en droit canadien et québécois, comporte la liberté de manifester sa foi en public. Cette violation est-elle justifiée par un grave péril? Le gouvernement du Québec aura bien du mal à en faire la démonstration devant les tribunaux, lui qui est incapable de dire combien d'employés du secteur public portent un signe religieux. Tout indique que ce nombre est minuscule et que le comportement des personnes en question est à des années-lumière du prosélytisme. Fanfarons, les péquistes prétendent s'attaquer avec «courage» (dixit Bernard Landry) à un problème qui n'existe pas. Ce faisant, par calcul, en toute connaissance de cause, ils avalisent et nourrissent les pires préjugés («On ne se laissera pas envahir!»). C'est lâche. C'est honteux.
 
(...)
 
Tous ceux qui, de confession juive, sikhe ou musulmane, ont été interviewés jusqu'ici ont dit qu'ils quitteront leur emploi si on les force à enlever leur signe religieux. (...)
 
S'il est expulsé du monde du travail francophone, le membre d'une minorité religieuse n'aura pas besoin de changer de pays; les autres provinces lui ouvriront tout grands leurs bras. Il pourra même se trouver un emploi ici, au Québec, dans les villes, hôpitaux et écoles qui demanderont d'être exemptés de l'interdiction des signes religieux ou qui refuseront de l'appliquer. Parmi ceux-ci, on comptera la totalité des institutions anglo-Québécoises. La charte du gouvernement Marois repoussera donc vers la communauté anglophone des gens qui s'étaient intégrés ou étaient en voie de s'intégrer au Québec français.
 
(...)

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

1161 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire