M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

500 vasovasostomies par année au Québec

Sur le site du journal La Presse du 12 octobre 2014 :

(Photo : Rhcastilhos sur wikimédia.org, sans copyright)

 

 

 

(...)Un tabou en France

C'est un mot que les Français préfèrent ignorer. À sa simple évocation, une grimace d'horreur absolue se dessine sur leurs visages. Une véritable mutilation, estiment certains, un acte barbare pour d'autres, la vasectomie est très peu pratiquée en France et se révèle être un tabou. (...)

C'est une pratique anglo-saxonne. En France, qui reste tout de même un pays méditerranéen, la vasectomie est très peu développée », constate Stéphane Droupy, professeur d'urologie au CHU de Nîmes et responsable du Conseil scientifique de l'Association française d'urologie. (...)

«Oui, la loi impose une réflexion de quatre mois. On explique bien aux patients que ce n'est pas banal, la vasectomie, contrairement au Québec. » (...)

Cette facilité à se faire vasectomiser au Québec renferme des travers, selon le Dr Droupy. Il y a beaucoup de patients qui changent d'avis et qui souhaitent un renversement de la vasectomie, appelée une vasovasostomie. « C'est peut-être très facile de faire une vasectomie, j'en faisais 10 ou 15 par semaine au CHU de Sherbrooke contre 1 par mois en France, mais si vous regardez les délais d'attente pour une vasovasostomie, c'est parfois jusqu'à deux ans au Québec, car très peu de spécialistes la pratiquent. » (...)_

« Quand on observe en Amérique du Nord les problèmes des hommes qui ont recours à la procréation assistée, le nombre de causes obstructives est très élevé (dues à des vasectomies). (...)

Au Québec, le nombre de vasovasostomies est estimé à 500 par année, contre 13 500 vasectomies (donc 3,7 %). « C'est toujours agaçant », convient le Dr Michel Labrecque, qui pratique la vasectomie depuis 1981. (...)

Les vasectomies, les vasovasostomies, les procréations assistées suite aux  vasectomies, tout cela, aux frais des contribuables...

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire