M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

646 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

4413 euros d'amende pour avoir refusé d'héberger des partenaires gais dans leur "bed and breakfast"

Sur le blog de Jeanne Smits du 23 octobre 2012:

(Michael Black et John Morgan, les partenaires de même sexe qui ont poursuivi un couple refusant de les héberger chez eux dans le même lit.)

 

 

3.600 £ de dommages et intérêts – soit 4.413 euros – c'est la somme qu'une propriétaire de “Bed & Breakfast” à Cookham, Berkshire, devra payer à un couple d'homosexuels pour leur avoir refusé une chambre et surtout un lit. Suzanne Wilkinson est condamnée au titre de la loi sur l'Egalité pour avoir « causé un dommage à la sensibilité » de deux hommes à qui elle a demandé de passer leur chemin parce qu'elle ne reçoit que des couples mariés. 

C'est très poliment que cette femme chrétienne a annoncé à Michael Black, 63 ans, et John Morgan, 58 ans, qu'il était contraire à ses convictions que deux hommes partagent le même lit, précisant que ses chambres d'hôtes se trouvent dans sa maison familiale et en prenant soin de leur rendre immédiatement les arrhes qu'ils avaient versées. Aussitôt le couple, sachant que des faits similaires avaient abouti à une condamnation à des dommages et intérêts, avait porté plainte pour « discrimination ».
 
Dans la parfaite logique des lois anti-homophobes, la condamnation est donc tombée dans cette affaire aussi alors même que Mme Wilkinson a avancé un argument supplémentaire : elle loue des chambres dans le cadre d'une entreprise familiale et sa maison n'est en aucun cas un hôtel ouvert au public.(...)
 
Il faut savoir que les deux plaignants, Black et Morgan, avaient expliqué en engageant la procédure que les Wilkinson n'avaient qu'à faire un autre métier : « Si quelqu'un pense que le fait d'offrir un service au public peut entrer en conflit avec ses croyances religieuses, il doit sérieusement se demander si c'est le genre de métier qu'il doit exercer. »
 
Autrement dit : les « hétéros » doivent respecter les homos en toute circonstances, mais ceux-ci n'ont pas à tenir compte de la différence de ceux qui ne sont pas comme eux.
 
Et c'est ainsi que la poursuite de l'homophobie porte de plus en plus atteinte à la liberté religieuse des chrétiens. Elle ne distingue pas entre la manière dont on traite les personnes en fonction de ce qu'ils sont et celle dont on juge ou dont on refuse de promouvoir et de faciliter les comportements.

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

646 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire