M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

25 femmes marcheront de Montréal à Ottawa pour commémorer les 25 années d'avortement

OTTAWA, le 11 avril 2013 (LifeSiteNews.com, traduction CQV) — Le 28 avril, un groupe de 25 femmes pro-vie va débuter une marche de 200 km de la clinique d'avortement Morgentaler, à Montréal,  à la Cour suprême du Canada, à Ottawa, y terminant leur parcours le 9 mai pour coïncider avec la Marche nationale pour la vie.

La marche « Retour à la vie » est une initiative de l'Association MY Canada. Les 25 marcheuses espèrent sensibiliser au fait que le Canada partage l’honneur juridique de permettre l'avortement jusqu'au moment de la naissance, avec seulement deux autres pays de la planète : la Chine et la Corée du Nord.

« L’année 2013 est celle du 25e anniversaire de l’absence de lois sur l'avortement au  Canada », a déclaré l'organisatrice de la marche, Faytene Grasseschi. « Beaucoup de Canadiens ne se rendent pas compte qu'il est réellement légal d'avorter un bébé à la naissance au Canada... Pour cette raison, nous savions que nous avions besoin de faire quelque chose de spécial pour attirer l’attention. »

En 1988, l’affaire R. vs Morgentaler a été portée devant la Cour suprême du Canada. La juge qui a statué dans l'affaire, Bertha Wilson, a invalidé les lois sur l'avortement en cours à l'époque, mais charger le Parlement de la responsabilité de déterminer et de légiférer à quel moment un enfant dans l'utérus doit être considéré comme digne de protection.

À ce jour, le Parlement n'a jamais adopté une telle loi.

Ces 25 femmes représentent les 25 ans depuis 1988. Leur objectif est non seulement de faire prendre conscience de la juridiction actuelle du Canada, mais il est aussi de partager leurs expériences personnelles, explique Faytene.

« L'affirmation selon laquelle le débat sur l'avortement est fermé n'est tout simplement pas vraie “ a déclaré Faytene. ‘La Cour suprême du Canada a demandé au Parlement d'avoir un débat et de faire une loi sur l'avortement. Ce débat n'a jamais été achevé. La loi n'a jamais été faite.”

“Le but de la marche est de sensibiliser à ce sujet. Lorsqu'ils sont correctement informés, la plupart des Canadiens sont en désaccord avec le statu quo”, a-t-elle dit.

Les organisateurs de la marche « Retour à la vie » soulignent que l'objectif principal de la marche n'est pas politique, mais personnel. (…)

“Chaque marcheuse a sa propre histoire et sa raison personnelle pour la marche », a déclaré Faytene. ‘La plupart des femmes ont personnellement subi un avortement. Beaucoup ont subi des pressions sur elles et, au nom de leur choix, ont eu l'impression qu’elles n'avaient pas le choix.” (…)

Ainsi, de nombreuses femmes ont vécu des pressions pour subir un avortement et portent une douleur profonde de ce harcèlement. C'est vraiment l'histoire cachée de l'avortement au Canada. Ainsi, la randonnée est un voyage très personnel pour chacune des marcheuses. »

« À chaque pas que nous faisons, nous marchons pour notre propre restauration, nos mères, nos sœurs, nos amies et le futur du Canada. C'est pour nous un honneur de partager nos histoires dans l'espoir que cela aidera d'autres femmes et ouvrira les yeux de nombreux Canadiens, » a déclaré Faytene.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

Campagne de financement pour l'automne 2016. L'objectif est de 3500 $ Merci de nous aider à continuer notre travail.

1961 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 4 jours !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire